Icon Sport

Ugo Mola: "La politique de l'homme en forme au détriment de la construction d'un groupe"

Mola: "La politique de l'homme en forme au détriment de la construction d'un groupe"

Le 22/10/2014 à 11:18

Ugo Mola est revenu sur l'actualité récente du XV de France. Les choix du staff tricolore, l'arrivée des joueurs étrangers, les prestations d'Imanol Harinordoquy...Aucun sujet n'échappe à l'analyse du manager d'Albi.

Alors que la tournée de novembre approche à grand pas pour le XV de France (le 8 face aux Fidji), certains sujets chauds font débat. A un an de la Coupe du monde, le groupe tricolore s'élargit de semaine en semaine au rythme des nouveaux joueurs appelés. Invité à réagir au micro de Sud Radio dans l'émission de Judith Soula "Rugby et compagnie", Ugo Mola a tenté de comprendre la stratégie du sélectionneur Philippe Saint-André: "Le staff fait le pari des hommes en forme au détriment peut-être de la construction d'un groupe. Au regard des trois dernières saisons, il n'y a pas vraiment un groupe qui s'est dégagé donc pourquoi pas aller au bout de cette démarche...Yacouba Camara montre des choses supers intéressantes depuis un moment, Pierre Bernard est l'ouvreur titulaire d'une des équipes les plus attractives du championnat, donc il y a quand même une forme de logique dans tout ça".

" Ce qui me dérange plus, c'est le signal que l'on envoie aux jeunes joueurs "

San toutefois aller dans le sens de PSA puisque selon Ugo Mola, il serait préférable que le XV de France ait déjà certains repères, ou du moins une colonne vertébrale bien installée: "Le problème est qu'il va falloir se positionner sur une épine dorsale. On débute une nouvelle tournée avec quoiqu'il arrive une nouvelle charnière et une nouvelle première ligne..." Un retour en Bleu de certains cadres ne dérangerait ainsi pas l'ancien entraîneur briviste, notamment celui d'Imanol Harinordoquy, immense avec Toulouse depuis le début de la saison. "Imanol fait aujourd'hui l'unanimité dans un club très réputé donc ce ne serait pas un scandale qu'il soit dans le groupe France. L'âge n'est pas un problème. Regardez avec quels joueurs l'Angleterre ou l'Afrique du Sud ont été championnes du monde" rappelle Ugo Mola.

Sur les cas Kockott et Atonio, le manager du Sca pointe lui aussi du doigt le message envoyé aux jeunes rugbymen français: "Ce qui me dérange plus, c'est le signal que l'on envoie aux jeunes joueurs qui commence dans les écoles de rugby. Il y a un paradoxe entre le rugby français, qui est l'un des plus importants au monde en terme de licenciés, et sa formation. Cela me pose un souci plus philosophique que rugbystique par rapport à ces joueurs qui ont gagné leur place sur le terrain".

Ce mercredi soir, Judith Soula recevra dans son émission "Rugby et compagnie" Mathieu Bastareaud, le trois-quarts centre de Toulon et du XV de France.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés