Icon Sport

C'est le grand bazar au sein du XV de France !

C'est le grand bazar au sein du XV de France !

Le 12/09/2014 à 15:35Mis à jour Le 12/09/2014 à 15:40

Avec une liste de 74 joueurs, l’équipe de France se trouve désormais confrontée à un choix démesuré. A un an de la Coupe du monde, le projet de Philippe Saint-André semble remis à zéro. Et suscite de nombreuses interrogations…

C’est une liste sans fin. Une liste inédite de soixante-quatorze noms. Soixante-quatorze noms ? Oui, le nombre impressionne, interroge, inquiète. Soixante-quatorze joueurs répartis en quatre catégories: trente joueurs protégés par la convention FFR-LNR auxquels il convient désormais d’ajouter trente joueurs suivis désormais par la Commission présidée par Serge Blanco, dix joueurs étrangers potentiellement sélectionnables. Enfin, quatre joueurs actuellement blessés (Marc Andreu, Hugo Bonneval, Yannick Forestier, Thibault Lassalle, ndlr). Le groupe France qui se voulait resserré pour préparer au mieux la prochaine Coupe du monde, s’orienter vers un groupe Elite, est désormais ventilé de toute part. Un chambardement sans précédent. "On est content de cette commission de suivi, explique néanmoins Philippe Saint-André qui fut le dernier à prendre la parole lors de la conférence de presse intronisant Serge Blanco. Il n’y a pas de mise sous tutelle ! J’ai un patron, c’est Pierre Camou ! Mais on ne va pas se voiler la face. Après les mauvaises performances en Australie (trois défaites), on a besoin d’un groupe compétitif, d’enthousiasme et de combattants.

Saint-André: "On a besoin d'un groupe compétitif, d'enthousiasme et de combattants"

Malgré 37,9% de victoires depuis le début de son mandat, Philippe Saint-André se défend d’un constat d’échec alarmant. "On n’a pas pris de retard, à part sur les résultats, nuance le sélectionneur-manager. Ce qui est sûr, c’est qu’il va falloir optimiser les joueurs, travailler sur nos buteurs. On veut vraiment élargir le groupe. On a été plus que déçu par des joueurs en Australie et ils le savent. Pour certains sur le terrain, pour d’autres sur leur investissement. On a eu des entretiens individuels avec eux. On veut élargir sur un groupe beaucoup plus grand. Il y a des joueurs qui font actuellement de très belles performances en Top 14 et d’autres, présents dans cette liste de 30 de la convention, qui ne font pas un début de saison de grande qualité. Tout est donc ouvert. Je reste le sélectionneur de l’équipe de France et celui qui choisit les joueurs. Je n’ai aucun problème de hiérarchie entre les joueurs et moi. A nous de prendre ceux qui ont le plus envie".

Un tâtonnement prégnant

Dans l’optique des trois tests de novembre face aux Fidji, à l’Australie et à l’Argentine, Philippe Saint-André, son staff, Serge Blanco et les cinq têtes du Comité de suivi accoucheront d’une liste de 30 joueurs, le 21 septembre. Une liste où pourraient donc figurer le pilier toulonnais Xavier Chiocci, le troisième ligne bayonnais Charles Ollivon ou bien encore le demi de mêlée castrais Rory Kockott… La prolifération des noms ne peut cacher un tâtonnement prégnant. "Sur certains postes, on remet de la compétition, insiste Saint-André. Le très haut niveau, c’est la performance sur le terrain. On veut les meilleurs. On a des idées sur le groupe, sur l’ossature". Le XV de France n’a pourtant jamais semblé aussi illisible…

Charles Ollivon, troisième ligne de Bayonne, retenu pour les tests de novembre ?

Charles Ollivon, troisième ligne de Bayonne, retenu pour les tests de novembre ?Icon Sport

Contenus sponsorisés