Icon Sport

Les débuts de l'ère Saint-André

Les débuts de l'ère Saint-André
Par Rugbyrama

Le 09/12/2011 à 15:23Mis à jour Le 09/12/2011 à 15:37

Tout juste intronisé sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André en a profité pour révéler une partie de son plan de bataille. Pas de grande révolution, mais l'objectif prioritaire est tout trouvé : le prochain Tournoi des 6 Nations. Le tout autour d'un staff qu'il a voulu "resserrer".

Et l'ère PSA commença à Marcoussis. A 11h45 précisément, Pierre Camou, président de la FFR, laissait place à Philippe Saint-André devant un panel de journalistes. Très professionnel, le nouvel homme fort du XV de France a présenté son staff, une première pour un sélectionneur tricolore. Un staff qu'il a voulu très Top 14. Comme l'indiquait dans son édition de ce vendredi Midi Olympique, l'ancien entraîneur toulonnais s'est donc entouré, en outre de Yannick Bru et de Patrice Lagisquet, de Jean-Baptiste Grisoli (médecin/ex-Toulon), de Jean-Pierre Darnaud (ostéopathe/ex-Toulon) et de Lilian Barthuel (kinésithérapeute/ex-La Rochelle). Le superintendant sera Antoine Marin (président du comité Armagnac-Bigorre), le préparateur physique restera Julien Deloire.

"Je préfère procéder dans cet ordre: commencer avec un staff resserré que l'on pourra élargir par la suite", explique-t-il. Car c'est bien là que Philippe Saint-André apporte sa patte. Pour le moment, il ne se projette qu'au 4 février prochain, date de l'entrée dans le Tournoi des Six Nations face à l'Italie. Avec ce staff très resserré, il n'a que "très peu de temps pour préparer l'Italie. Il faut aller à l'essentiel". Un tel encadrement lui permettra donc de ne pas s'égarer. Et de ne pas se positionner trop tôt pour l'échéance fatidique: le Mondial anglais en 2015.

Dusautoir confirmé comme capitaine

En ce qui concerne les joueurs, PSA est par contre resté très évasif, ne faisant qu'une allusion à Lionel Nallet, à titre d'exemple. Philippe Saint-André le sait, "on ne va pas révolutionner le jeu de l'équipe de France en quatre ou cinq entraînements avant le match contre l'Italie, le 4 février. On va donc s'appuyer sur les forces naturelles de cette équipe". Les leaders resteront sensiblement les mêmes donc. La reconduction de Thierry Dusautoir comme capitaine du XV de France va dans ce sens: "Le capitaine sera le même parce que ce qu'il a fait en tant que meilleur joueur du monde, au niveau du charisme, en tant que leader dans une Coupe du monde où ça été compliqué et fédérer tous les joueurs derrière lui..."

Fédérer, c'est bien ce à quoi va s'adonner PSA d'ici l'entrée dans le Tournoi. La prochaine échéance aura lieu le 5 janvier lorsque ce dernier dévoilera sa première liste de trente après une réunion du comité de sélection. Un comité qui sera composé de Yannick Bru, Patrice Lagisquet, Fabien Pelous, Philippe Sella, Jean-Claude Skrela et Jean Dunyac. Tout sauf une révolution.

Contenus sponsorisés
0
0