Icon Sport

"Basta" n'a jamais laissé indifférent

"Basta" n'a jamais laissé indifférent
Par Rugbyrama

Le 19/06/2019 à 16:43Mis à jour Le 19/06/2019 à 17:26

XV DE FRANCE - Depuis maintenant dix ans, Mathieu Bastareaud - qui a annoncé ce mercredi sa retraite internationale - a toujours suscité de nombreuses réactions dans le milieu du rugby. Qu'elles soient positives ou négatives. En voici un cocktail. Vingt déclarations parmi tant d'autres, qui illustrent le paradoxe.

Ma’a Nonu (juin 2009)

" Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il porte aussi des dreadlocks. Il serait le bienvenu en Nouvelle-Zélande vu la manière dont il joue. C’est un grand joueur et en même temps il est jeune. Je pense que l'avenir lui tend les bras"

Marc Lièvremont (février 2011)

" On sent un garçon désemparé, c’est plutôt triste qu’autre chose. Je ne suis pas sûr qu’il soit extrêmement bien conseillé. Même si je crois en son potentiel, je suis là pour sélectionner des joueurs compétitifs et des garçons responsables. Aujourd’hui, je ne suis pas sûr que Mathieu remplisse une des deux conditions"

Michael Cheika (avril 2011)

" Il a tout pour devenir un leader"

Jacques Delmas (juillet 2011)

" On veut surtout qu’il tourne la page, qu’on le laisse peinard et qu’il puisse se consacrer à sa vie de rugbyman, de jeune homme et comme d’autres l’ont dit, ça arrive à tout le monde de faire des bêtises. On lui fait vraiment payer au prix fort"
""
Mourad Boudjellal président - Toulon

Mourad Boudjellal président - ToulonIcon Sport

Mourad Boudjellal (juillet 2011)

" Mathieu, c’est un peu l’Umaga français, j’ai l’impression d’avoir re-signé Umaga"

Bernard Laporte (février 2013)

" Ce n’est plus le même mec. Et je le redis, des comme ça, il n’y en a qu’un"

Clive Woodward (février 2014)

" Je n’arrive pas à croire qu’avec la forme de Bastareaud, pas en condition, il puisse débuter avec la France, en particulier quand Fickou est sur le banc"

Vincent Moscato (mars 2014)

" S'il continue comme ça, Bastareaud va tuer un mec"
Mathieu Bastareaud - France

Mathieu Bastareaud - FranceIcon Sport

Patrice Lagisquet (avril 2014)

" Il va devoir progresser sur sa fluidité, mais il travaille bien en club. En plus, ça lui plaît d’étoffer sa panoplie. Parfois, le concernant, ça tourne au cliché. Il fait des passes ! Après, pour nous, Mathieu est une arme, donc on ne va pas le placer dans des situations qui ne le ramènent pas à ses points forts. Du moment qu’il a des joueurs à côté capables de jouer autrement, et qu’on l’utilise parfois en pénétration, parfois en leurre…"

Guy Novès (janvier 2016)

" Je dis ça en toute humilité, nous avons peut-être l'intention de pratiquer un jeu différent que lors de ces dernières années, même si Mathieu est aussi capable de faire évoluer son jeu"

Christophe Dominici (janvier 2016)

" L’autre jour, je l’ai vu évoluer à Toulon à côté de Nonu, qui doit déjà faire autour de 105 kg. J’avais l’impression que Nonu était son fils. Aujourd’hui, Mathieu doit peser aux alentours de 130 kg. Il est trop lourd. On ne peut même pas faire le tour pour le plaquer. (…) Il faudrait qu’il redescende à 113 ou 117 kg. A ce poids-là, c’est une bombe"

Mike Ford (décembre 2016)

" C’est un joueur fantastique, on le connaît. Avec les Anglais, il nous posait toujours des problèmes. Avant le match, je lui disais que je voulais qu’il gagne la ligne d’avantage comme cela. S’il pénètre à chaque fois comme ça, c’est vraiment dur à l’arrêter car ils ont besoin de trois ou quatre défenseurs sur lui et au sol"
Mathieu Bastareaud (Toulon) - 21 octobre 2016

Mathieu Bastareaud (Toulon) - 21 octobre 2016Icon Sport

Juan Martin Fernandez Lobbe (janvier 2017)

" "Basta" est incroyable ! Il a bossé comme un chien. Vous savez, il a vécu des moments compliqués. Peut-être que vous ne le voyez pas, mais nous, on voit le travail qu'il accomplit tout au long de la semaine. Il vient lors des journées off"

Andy Goode (février 2018)

" S'il peut toujours jouer au niveau international, je peux aussi !"

Eddie Jones (mars 2018) :

" Il a l’air bien plus affûté qu’il ne l’était par le passé et réalise beaucoup d’efforts dans le replacement. Il est transformé. Marc Dal Maso m’avait dit que Mathieu Bastareaud était devenu un leader. J’ai pu le constater samedi soir. Son énergie est contagieuse. D’un joueur qui jouait, il est devenu un joueur qui veut gagner. L’attitude a totalement changé"

Jacques Brunel (mars 2018)

" Depuis quelque temps, il a une sorte de sérénité qui peut influencer l'équipe. C'est un peu la force tranquille. On sait l'impact qu'il a sur ses adversaires. C'est un apport considérable pour nous"

Guilhem Guirado (mars 2018)

" Mathieu, il a raison, il essaye de mettre une barrière"
Test Match - Mathieu Bastareaud (France) contre l'Argentine

Test Match - Mathieu Bastareaud (France) contre l'ArgentineMidi Olympique

Patrice Collazo (avril 2019)

" Mathieu Bastareaud me boude mais je le boude aussi en ce moment. On a passé une petite semaine compliquée. Mais Mathieu est un joueur particulier. C’est un mec à part déjà. Il a marqué l’histoire du club comme d’autres joueurs"

Brian O’Driscoll (mai 2019)

" C’est une pointure mais il n’est pas dans le moule traditionnel français, il ne correspond pas à ce qui faisait la force de votre rugby quand il était au sommet, soit la recherche des espaces. Pour tout vous dire, je craignais moins d’affronter Bastareaud que Jauzion, par exemple"

Denis Charvet (juin 2019)

" Si j’étais sélectionneur, je le prendrais avant tous les autres. Humainement, c’est quelqu’un d’incroyable et de fantastique, indispensable dans la vie d’un groupe"
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0