Icon Sport

Ferer : "Finir sur une bonne note"

Ferer : "Finir sur une bonne note"
Par Rugbyrama

Le 13/07/2019 à 19:00Mis à jour Le 13/07/2019 à 19:51

WOMEN'S RUGBY SUPER SERIES - Sur tous les fronts face à l’Angleterre, Céline Ferer est revenue sur la défaite des Bleues face au XV de la Rose (20-18). Elle évoque également l’ultime rendez-vous qui attend les tricolores dans ces Super Series, ce dimanche face au pays hôte et lanterne rouge de la compétition , les États-Unis.

Rugbyrama : Avec davantage de recul trois jours après la rencontre, que retenir de ce match face aux Anglaises ?

Céline Ferer : On est forcément frustrées car on manque de détail tout simplement. Après, on sait très bien que ça va nous servir, ces matches on préfère les perdre maintenant et avoir l’opportunité de les gagner plus tard parce que malgré tout, on a les clefs pour les remporter.

A titre personnel, vous avez distribué un nombre incalculable de plaquages tout au long de la partie.

C.F. : Physiquement, elles sont plus solides, plus costaudes que nous. On avait comme consigne de plaquer bien bas et je pense que c’est ce qui a été fait par l’ensemble des filles. Nous n’avons pas démérité sur les zones d’affrontement, on a simplement respecté ce qu’on s’était dit.

On vous a vu évoluer en troisième-ligne, puis en deuxième depuis le début du tournoi, quel poste préférez-vous ?

C.F. : Je suis contente à partir du moment où je joue. Par rapport au plan de jeu, c’est sûr que le fait d’être troisième-ligne permet de jouer davantage sur les extérieurs. Moi j’aime bien être au combat aussi, mais franchement je n’ai pas vraiment de préférence. Je me régale dans les deux postes donc je suis contente.

Quelles sources de motivation trouver pour se remobiliser dans ce tournoi avant le dernier match face aux États-Unis ?

C.F. : Il faut concrétiser ce qu’on fait là depuis deux matches. Malgré la défaite face aux Anglaises, nous n’avons pas à rougir de notre performance. Il faut finir sur une bonne note, ce qui pourrait nous permettre d’aller chercher la deuxième place au classement.

Aujourd’hui, vous n’avez qu’une chose en tête, cette ultime bataille dimanche ?

C.F. : Oui, bien-sûr. On a bien débriefé le match passé, gagné ou perdu il faut basculer sur le match qui suit. Voilà l’optique dans laquelle tout le groupe se trouve.

Les Américaines ont remporté leur premier match dans la compétition face au Canada, comment aborder cette prochaine rencontre ?

C.F. : Comme tous les autres matches, il faut la jouer comme une finale de Coupe du monde, s’envoyer très fort et continuer dans ce qu’on fait. Respecter la stratégie qui nous est proposée par le staff, et surtout je le répète, terminer sur quelque chose de correct.

Sur quelles bases s’appuyer pour battre cette équipe ?

C.F. : Ça va forcément être beaucoup de combat, c’est clair et net. Je me souviens avoir croisé leur route en 2017, c’est une équipe qui a énormément évoluer notamment grâce à cette compétition et leurs prestations sur ce Women’s Super Series. Elles ne sont pas à prendre à la légère.

Que faudra-t-il rectifier par rapport à la défaite face au XV de la Rose ?

C.F. : Principalement les détails. Si les coups sont bons à jouer, ne pas hésiter à emballer la rencontre et les jouer. Il ne faudra pas déjouer. Dès qu’on se trouve dans une zone de marque potentielle, c’est important de ramener des points. Ce que nous n’avons pas forcément bien fait face à l’Angleterre. Il faut aussi éviter de se faire régulièrement siffler sur des fautes inutiles. Ce qui nous a coûté cher contre les Black Ferns également, on a été beaucoup pénalisées et sur la fin on finit à 13. Ce sont des détails hyper importants.

Que peut-on souhaiter à l’Équipe de France féminine pour cette dernière rencontre ?

C.F. : Forcément de prendre du plaisir sur le terrain. Une victoire, bien-entendu et de continuer dans la joie et la bonne humeur, ce qui fera office de bonne préparation en vue du prochain Tournoi des Six Nations pour nous.

Propos recueillis par Thomas Saint-Antonin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0