Icon Sport

Les dix gestes les plus fous de cette saison 2022

Les dix gestes les plus fous de cette saison 2022
Par Rugbyrama

Le 19/04/2022 à 16:08Mis à jour Le 19/04/2022 à 16:20

VIDÉOS - Le rugby n'est pas toujours rationnel. Ce qui fait la beauté et l'essence même de ce sport, ce sont ces moments insolites, où le temps semble s'arrêter. Ces moments où les joueurs décident de suivre leur instinct, au lieu de se conformer à des systèmes de jeu bien définis. C'est pourquoi nous vous proposons les dix gestes les plus fous, qui ont marqué cette saison 2022.

Quand Ryno Pieterse y va un peu trop fort...

Lors de la troisième journée du championnat, Castres reçoit l'UBB et Ryno Pieterse est remplaçant. Entré à la 51ème minute de jeu pour remplacer Florent Vanverberghe, le deuxième-ligne Sud-Africain ne sera finalement resté sur le terrain que treize minutes. Fraîchement entré Ryno Pieterse avait sans doute un peu trop d'énergie à revendre et s'est légèrement emballé... Maxime Lucu en a fait les frais. Lancé à grande vitesse, Ryno Pieterse se jette littéralement sur le demi de mêlée de l'UBB qui dégage un ballon au pied. Un plaquage dangereux qui lui voudra un carton rouge et 12 semaines de suspension.

Ramos et Tauzin en mode sauveurs

Sur une touche un peu mal négociée de Peato Mauvaka, les Toulousains se font piquer le ballon et voient Baptiste Couilloud sur une feinte de passe traverser une bonne partie du terrain avant de transmettre à Dylan Cretin qui décide de prolonger au pied. Alors que les Lyonnais se voyaient presque dans l'en-but, c'était sans compter sur le retour de Thomas Ramos qui récupère de justesse le ballon dans son en-but. Complètement cerné l'arrière toulousain trouve Tauzin qui tape au pied, son crampon gauche flirtant avec la touche... Encore un sauvetage périlleux pour les Toulousains qui semblent toujours réussir à se sortir des situations les plus délicates.

Quade Cooper bientôt en NFL ?

L’ouvreur des Wallabies n’a rien à envier à l’emblématique quarterback des New England Patriots Tom Brady. En effet, le 13 février qui plus est, veille de la 56ème édition du Super Bowl, le numéro 10 des Kintetsu Liners (Japon) délivre une passe des plus fantasques. Depuis ses 35 mètres et au bout de 40 secondes de jeu seulement, le natif de Tokoroa effectue une (très) longue passe latérale, digne d’un quarterback, vers son ailier gauche lors de la rencontre opposant les siens aux Hido Red Dolphins, pour le compte de la quatrième journée de championnat. Une reconversion à venir ?

Ntamack se joue de la défense néo-zélandaise

Comment ne pas retenir cette délicieuse relance de l’ouvreur tricolores à l’occasion du dernier match de la tournée d'automne face aux All Blacks ? Les Bleus sont dans le dur à ce moment-là. Après avoir encaissé un 19-3 en moins de 20 minutes de jeu après le retour des vestiaires, les hommes de Fabien Galthié se retrouvent encore et toujours sous la pression des offensives néo-zélandaises. A la sortie d’un ruck à hauteur de la ligne médiane, Mo’Unga décale vers Rieko Ioane, qui la transmet in-extremis au bord de la touche pour Jordie Barrett.

A ce moment précis, la défense française est battue. Jaminet se dresse face à ce dernier en tant que dernier rempart. L’arrière All Blacks décide alors de jouer au pied et envoie la gonfle jusqu’au niveau de l’en-but du XV de France. Sorti de nulle part, Romain Ntamack se saisit du cuir et prend le jeu à son compte. Il élimine successivement Rieko Ioane et Jordie Barrett. Son périple se termine à hauteur de ses 22 mètres où il décale à Jaminet arrivé dans son dos. L’arrière Usapiste conclut son raid à hauteur des 40 mètres adverses pour transmettre dans l’axe à Dupont qui achèvera l’action aux abords des 22 mètres adverses. En une relance (des plus audacieuses), les Tricolores ont remonté pas moins de 80 mètres. Chapeau messieurs.

Pita-Gus Sowakula fait du saut de haie... sur Aaron Smith

Quade Cooper au football américain et maintenant Pita-Gus Sowakula en athlétisme ? En effet, lors de la première journée de Super Rugby entre les Chiefs et les Highlander, le numéro 8 fidjien des locaux a inventé un nouveau geste technique : le saut de haie par-dessus l'adversaire, en l'occurence Aaron Smith ici, pour marquer un essai. De plus, cette action pour le moins insolite s'est avérer utile, puisque les Chiefs se sont imposés au final (26-13). Un air de Shane Williams ne trouvez-vous pas ?

Lesgourgues comme Ronaldinho

Connu pour ses qualités de vitesse et d'animateur, Yann Lesgourgues n'en reste pas mois un joueur extrêmement habile avec ses pieds. En témoigne cette action sublime, lors du match contre Clermont en Top 14. Suite à une relance de Seuteni au milieu du terrain, les Bordelais arrivaient dans le camp Clermontois. En tombant, le centre Samoan laissait échapper le ballon (en arrière), mais Lesgourgues avait tout vu. Lancé comme un frelon, il jonglait avec la gonfle pour ensuite s'en saisir et venir planter un magnifique essai.

Quand deux ballons s'invitent sur le terrain de Biarritz

C'est une scène totalement lunaire à laquelle ont assisté les spectateurs d'Aguiléra lors de Biarritz - La Rochelle. Alors que le suspense contribue à rendre cette fin de match irrespirable, la tension redouble lorsque les Biarrots sont tout proche d'inscrire un essai libérateur, après que la sirène ait retenti. Mais lorsque les Basques se trouvent à quelques mètres de l'en-but rochelais, un deuxième ballon surgit de nulle part et vient perturber les débats.

Tawera Kerr-Barlow n'hésite pas pour s'en saisir et dégage en touche, célébrant la victoire. Mais dans le même temps, Bastien Soury aplatit ce qu'il pense être l'essai de la victoire... Totalement fou.

L'essai que vous n'aviez jamais vu avant

Le rugby à 7 est un sport spectaculaire. Mais cette fois-ci, ce n'est pas pour un exploit physique que ce match entre les États-Unis et le Canada a marqué les esprits. Les USA avaient pourtant fait le travail, en menant au score au moment où la fin de match se profilait. Mais lorsqu'est venu le moment de dégager la dernière balle et qu'aucun joueur le pressait, un joueur des Eagles expédiait le ballon... sur son propre poteau. Et ce qui devait arriver arriva : le ballon rebondissait dans l'en-but et un Canadien s'empressait de l'aplatir. Incroyable.

Couilloud avec le trophée des 6 Nations... dans la Seine !

Fait marquant de cette saison, le XV de France s'est adjugé le Tournoi des 6 Nations, en réalisant le grand chelem. Alors forcément, la fête fut belle à Paris, lieu où les Français ont triomphé de l'Angleterre lors du dernier match. Il s'est même murmuré un moment que les joueurs avaient perdu le précieux trophée dans le fleuve de la capitale. Mais après plusieurs jours, le trophée se retrouvait en lieu sûr et une vidéo justifiait les rumeurs. On y voit Baptiste Couilloud sauter dans la Seine avec en main le sésame.

Un talonneur qui passe la transformation de la gagne

Nos amateurs ont du talent ! Yann Fournier, talonneur de profession, a réussi la transformation de la gagne sur la sirène. Le joueur de l'équipe réserve de Roubaix a épaté son monde avec cette réussite en coin. Son équipe était menée 26-21 avant qu'un essai ne soit marqué sur la dernière action. Revenus à égalité, les Roubaisiens avaient alors besoin d'un grand buteur pour arracher la victoire : c'est donc tout naturellement que le talonneur est arrivé pour prendre ses responsabilités. Le talent, tout simplement.

Contenus sponsorisés