Vidéo - Foley "est un crétin" selon Lafond, après la polémique lors d'Australie - Nouvelle-Zélande

03:30

Des Australiens remontés avant de retrouver les All Blacks

Des Australiens remontés avant de retrouver les All Blacks
Par Rugbyrama

Le 23/09/2022 à 17:16Mis à jour Le 27/09/2022 à 11:02

RUGBY CHAMPIONSHIP - Polémiques sur l’arbitrage, polémiques sur le haka, l’avant match entre le Nouvelle-Zélande-Australie de samedi a été chaud bouillant.

Ca faisait maintenant longtemps qu’un test entre Nouvelle Zélande et Australie, surtout un test sans enjeu, ne s’était pas déroulé dans une telle atmosphère. Au-delà de la décision controversée de M. Raynal qui coûta la victoire aux Wallabies, Dave Rennie a eu en travers de la gorge deux autres moments passés inaperçus. Si l’entraîneur australien accepte la suspension infligée au deuxième ligne Darcy Swain (six semaines) pour son plaquage dangereux sur Quinn Tupaea, Rennie n’a pas apprécié qu’une intervention similaire du pilier Newell sur son vis-à vis Sio ait été totalement manquée par le trio arbitral mais aussi par le TMO. Ce plaquage aurait dû, lui aussi, entraîner une suspension, même si Sio n’a pas eu la malchance de Tupaea. Enfin, Dave Rennie n’a pas non plus goutté à la saillie verbale du centre Rieko Ioane qui s’en est pris aux Wallabies en les accusant de ne pas “respecter le haka”.

Le plus jeune des frères Ioane est mal tombé pour donner des leçons de morale polynésiennes car Dave Rennie, originaire des Îles Cook et Néo-Zélandais comme Ioane, en connaît aussi un rayon quand il s’agit de respect du haka. “Ses paroles étaient un peu bizarres car tout le monde en Nouvelle Zélande sait que quand une équipe fait un haka, l’opposition fait aussi un haka en réponse; nous n’avons pas le luxe de pouvoir répondre par un haka. Donc notre réponse a été d’avancer en formation de boomerang et d’accepter le défi lancé par les All Blacks. Notre réponse a été parfaitement respectueuse. Je suis surpris qu’il pense que les adversaires des All Blacks doivent rester sans rien dire face au haka .”

Comme on le voit, les Wallabies ne manqueront pas de motivation pour le match de Samedi à l’Eden Park d’Auckland, le terrain fétiche des All Blacks.

Par Jacques Broquet.

Contenus sponsorisés