Icon Sport

Un Barrett record, Perpignan qui commence mal... les Tops et les Flops du week-end

Un Barrett record, Perpignan qui commence mal... les Tops et les Flops du week-end
Par Rugbyrama

Le 27/08/2018 à 09:00Mis à jour Le 27/08/2018 à 17:56

Les pelouses pas au rendez-vous de la reprise du Top 14, performance majuscule du Racing à Toulon, Agen qui passe à côté de sa seconde période à Clermont... Retour sur les Tops et les Flops du week-end.

Les Tops

Beauden Barrett, le king des Blacks

Exceptionnel. Tous simplement. L'ouvreur néo-zélandais a inscrit quatre essais lors de la deuxième journée du Rugby Championship. Auteur de 30 points sur 40, il est le deuxième meilleur marqueur de l'histoire lors d'un match de Four Nations. Élu deux fois Meilleur joueur du monde par World Rugby en 2016 et 2017, il a permis à son équipe de l'emporter facilement 40 à 12 face aux Wallabies. Les All Blacks sont les solides leaders de ce Rugby Championship 2018. Ils affronteront l'Argentine pour leur prochain match le samedi 8 septembre.

Racing 92 taille XXL

Une première mi-temps maîtrisée de la part du Racing avec la possession et l'occupation, mais les Bleu et Blanc sont derrière à Mayol face au RCT (6-3). Le deuxième acte est toujours autant maîtrisé, mais cette fois, le Racing marque. Dans le sillage d'un grand Finn Russel (20 points), les Franciliens marquent trois essais et s'imposent avec le bonus offensif (25 à 9). Comme la saison dernière, le Racing 92 s'impose en terre varoise.

Les marqueurs sont en feu en Pro D2

Trois doublés, un triplé et un quadruplé lors de cette deuxième journée de championnat de Pro D2. Zambelli pour Provence Rugby, Jasmin pour Carcassonne et Gerber pour Mont-de-Marsan sont auteurs des deux essais. L’ailier de Béziers, Roméo Ballu, est allé trois fois derrière la ligne d'en-but face à Massy. Et Raisuqe a mis tout le monde d’accord. Le numéro 14 de Nevers est allé aplatir quatre fois face au promu Bourg-en-Bresse. Lors de cette deuxième journée de Pro D2, 41 essais ont été inscrits.

Flops

La défense de Perpignan

Pour son premier de la saison, l'USAP a été terrassé par le Stade Français dans son antre d'Aimé-Giral 15 à 46, la faute à une défense à la peine. Après un début de match catastrophique, les Catalans n'ont guère fait mieux malgré le carton rouge reçu par Sergio Parisse à la 35ème minute. Une défense perforée de nombreuses fois, un manque d'organisation collective sur le premier rideau, pour 46 points encaissés à domicile. Beaucoup trop pour espérer quoi que ce soit en Top 14. Les Perpignanais devront rapidement resserrer les rangs pour s'imposer à Agen la semaine prochaine.

Top 14 - Sekou Macalou (Stade Français) contre Perpignan

Top 14 - Sekou Macalou (Stade Français) contre PerpignanIcon Sport

Les pelouses françaises

Le week-end a été marqué par la piètre qualité des pelouses de Pro D2 comme de Top 14. Ainsi, le terrain de Béziers avait des trous dans de nombreuses parcelles, quand celui de l'USAP était sec au possible, rendant le sol extrêmement dur. Sans parler de la pelouse de Montpellier, assez sèches et paraissant peu entretenues. La faute à la sécheresse mais surtout de la proliféraiton d'un champignon appelé le pyricularia... Pas l'idéal pour entamer une saison aussi longue.

La seconde période d'Agen

Agen nous a presque fait penser à un exploit majuscule à la mi-temps du match face à Clermont. Patients, les Lots-et-Garonnais menaient même à la pause 15 à 16. Néanmoins, l'équipe assez remaniée des Blanc et Bleu a totalement sombré en seconde période, jusqu'à encaisser 52 points en 40 minutes par les attaquants auvergnats. Sans doute un triste record, et les prémices d'une saison bien longue si Agen lâche d'autres matches qu'elle tenait par le bon bout.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0