• Premiership - Jacob Umaga (Wasps)
    Premiership - Jacob Umaga (Wasps)
  • International - Vincent Koch (Afrique du Sud)
    International - Vincent Koch (Afrique du Sud)

Umaga, Barbeary, Launchbury... Quels joueurs des Wasps pourraient séduire les clubs du Top 14 ?

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TRANSFERTS - Après Worcester, les Wasps sont suspendus de la Premiership. Proche de la faillite, le club de Coventry a licencié tous ses joueurs, se retrouvant de facto au chômage. Dans ce contexte, certains clubs du Top 14 pourraient être inspirés de recruter une ou plusieurs Guêpes…

C’est un véritable exode auquel a été confronté Worcester début octobre. Depuis leur suspension de toutes compétitions, pas moins de quinze joueurs ont mis les voiles vers d’autres clubs. Les Écossais Duhan van der Merwe et Rory Sutherland sont notamment partis à Édimbourg et en Ulster et Ollie Lawrence a signé à Bath. Moins de trois semaines plus tard, le couperet est également tombé pour les Wasps. Confrontés à une dette colossale de plus de quarante millions d’euros, le club de Coventry a été placé sous redressement judiciaire et a dû licencier tous ses joueurs et ses entraîneurs. Un coup de massue terrible pour les Guêpes, et des opportunités à saisir pour les clubs français.

Joe Launchbury, la poutre indéboulonnable

Il est la tête de gondole des Wasps. Au club depuis 2010, Joe Launchbury a tout connu sous le maillot jaune et noir. Avec soixante-cinq sélections pour l’Angleterre, le deuxième ligne est le leader incontesté des Wasps depuis plusieurs saisons. Élément moteur de son club et de l’équipe d’Angleterre, difficile d’imaginer le géant Launchbury quitter la Premiership et imiter Sam Simmonds, qui rejoindra Montpellier depuis Exeter l’été prochain. Neil Fissler, journalist du Rugby Paper évoque d'ailleurs un intérêt appuyé des Harlequins pour Joe Launchbury. Le profil plaqueur-gratteur du Wasps a néanmoins de quoi séduire chacune des équipes de Top 14…

Hearing the Bristol Bears are in for Jack Willis while @RugbyTimes reported in @TheRugbyPaper at the weekend that Quins want Joe Launchbury.

— Neil Fissler (@neilfissler) October 18, 2022

Vincent Koch, un Bok à Paris ?

Pour le pilier sud-africain, la situation est diamétralement différente. Son profil est déjà étudié par le Stade français et Vincent Koch a davantage de chances de quitter Coventry. D’autant que le Springbok n’a pas disputé une seule rencontre avec les Wasps, lui qui est parti des Saracens l’été dernier. Fort de 32 sélections avec l’Afrique du Sud, Koch est bardé de trophées (Coupe du monde, Rugby Championship, Champions Cup…) et pourrait apporter sa précieuse expérience au jeune groupe parisien.

International - Vincent Koch (Afrique du Sud)
International - Vincent Koch (Afrique du Sud)

Jacob Umaga, l’ouvreur électrique

Du côté de la charnière, les Wasps perdent également un diamant brut à l’ouverture. À vingt-quatre ans, Jacob Umaga s’est imposé depuis trois saisons comme l’ouvreur indiscutable des Guêpes. Son profil électrique et chercheur d’espaces fera certainement du jeune numéro 10 l’une des attractions à suivre dans les semaines à venir. Points noirs majeurs de son jeu, Umaga a concédé trois cartons rouges en un an, tous sur des plaquages dangereux, et n’est pas réputé pour être un buteur fiable. Une donnée qui a par exemple refroidit le staff de Toulon, toujours en quête d’un demi d’ouverture.

Alfie Barbeary, le huit de pique

Le troisième ligne de Wasps sera à coup sûr ciblé par les clubs français. Le compact numéro 8 anglais (1m86 pour 116kg) a fait régner la terreur sur la dernière saison. En dix-huit matchs, Barbeary a inscrit onze essais, concrétisant sa puissance et sa technique ballon en main. Son profil se rapproche de celui de Sam Simmods et devrait attirer les convoitises en Top 14. Jean-Michel Guillon, le président de Clermont, ne cachait pas en août dernier son envie de recruter "un troisième ligne de niveau international". L’ajout de Barbeary dans le groupe auvergnat serait une plus-value non-négligeable. Minée par une cascade de blessures à ce poste, Bordeaux-Bègles pourrait aussi flairer le colosse des Wasps…

Paolo Odogwu, c’est de la bombe !

L’ailier anglais d’origine italienne est une véritable boule de nerfs. À peine plus haut qu'un mètre 75, Odogwu fait valoir ses 95kg de puissance à chaque prise de balle. Cet ailier de poche a rendu bien des services aux Wasps. Passé par Leicester et Sale, Odogwu compile vingt-trois essais en cinquante-cinq rencontres, soit quasiment un essai tous les deux matchs. Doté d’une vitesse supersonique, l’Anglais aurait toutes les raisons de faire son trou dans une équipe française. Lyon pourrait par exemple s’intéresser au profil explosif d’Odogwu si le départ de Josua Tuisova au Racing se confirme.

Biyi Alo en discussions avec le Racing

Comme révélé dans Midi Olympique, le puissant pilier Biyi Alo serait en discussions avec le Racing 92, selon The Rugby Paper. À vingt-huit ans, l'Anglais de 145kg pourrait donc rejoindre le club francilien et apporter sa densité dans le pack des Ciel et Blanc.

Par Clément LABONNE