Icon Sport

UBB : Marti veut Bru pour remplacer Urios

UBB : Marti veut Bru pour remplacer Urios

Le 10/11/2022 à 16:51Mis à jour

TRANSFERTS - Le maintien au poste de Christophe Urios est en réflexion du côté de Laurent Marti. Le nom de Yannick Bru revient pour lui succéder. En attendant, la situation n’aide pas au recrutement du club.

Jusqu’à quand Christophe Urios sera-t-il le manager de l’Union Bordeaux-Bègles ? Contractuellement le technicien est engagé jusqu’en juin 2025 avec le club girondin. Dans les faits, l’aventure pourrait se terminer bien avant. Ce mercredi nos confrères de Sud Ouest, révélaient que Laurent Marti s’interroge de plus en plus sur le maintien au poste de l’ancien talonneur. Ses interrogations l’ont poussé a rencontré ce mardi, l’ancien manager de Bayonne, Yannick Bru, actuellement aux Sharks de Durban comme consultant pour les avants, pour la future première campagne européenne de la franchise sud-africaine.

Le président Laurent Marti aurait récemment exprimé son mécontentement au numéro 1 du staff lors d’une entrevue et la défaite à Pau, et surtout la manière, a relancé les bruits de couloir d’un divorce dès la fin de l’année des deux parties. Seulement, Christophe Urios a déjà fait savoir à son actuel employeur qu’il comptait bien honorer ses deux années de contrat et terminer sa mission à l’UBB. Un départ immédiat de Christophe Urios coûterait cher à un club, qui dût se résoudre l’été dernier à laisser partir l’un de ses meilleurs joueurs, Cameron Woki, contre espèces sonnantes et trébuchantes.

Alors, selon nos informations, Marti et Bru lors de leur entretien de mardi ont surtout évoqué une possible collaboration pour la saison prochaine. Bru qui doit repartir ce week-end en Afrique du Sud aurait glissé le nom de l’actuel directeur de la performance du XV de France Thibault Giroud, pour compléter son staff, ainsi qu’indiqué par Sud Ouest. Quid de Charrier, Laïrle et Poux ?

Rien n’a filtré mais ils avaient tous été mis en place par Christophe Urios. Le nom de Christophe Laussucq est aussi cité. De retour sur Bordeaux, il a intégré l’UBB à l’intersaison où il effectue une mission à l’association. Il pourrait voir ses prérogatives élargies l’an prochain, mais pour le moment rien n’est décidé. Giroud pourrait le suivre.

Cazeaux, la tentation Toulouse

En attendant, le flou autour de l’avenir du club n’arrange pas les dirigeants dans la constitution de l’effectif. Plusieurs joueurs actuels de l’équipe seraient tentés par un départ au regard du climat en interne : le deuxième ligne Cyril Cazeaux (27 ans, 2 sélections), dont le contrat arrive à expiration, est dans ce cas. L’international est dans le viseur de Toulouse. L’ancien Dacquois, que l’UBB entend conserver, a récemment rencontré son président et lui a fait part de sa réflexion. Parmi les éléments liés jusqu’en juin 2023, l’ailier Geoffrey Cros (25 ans) pourrait également quitter Chaban-Delmas.

Top 14 - Cyril Cazeaux (Bordeaux-Bègles)

Top 14 - Cyril Cazeaux (Bordeaux-Bègles)Icon Sport

Son nom circule du côté de Bayonne. Même des joueurs engagés au-delà de cette fin de saison se posent des questions : c’est le cas de Matthieu Jalibert (24 ans, 18 sélections), dont le nom anime le marché chaque semaine. Le Racing 92, nouveau club de son meilleur ami Cameron Woki, l’attend à bras ouverts. Son profil plairait énormément au futur entraîneur des Ciel et Blanc, Stuart Lancaster.

Côté renfort, peu ou pas d’annonce pour le moment si ce n’est pour cette saison. Le troisième ligne centre des London Wasps, Tom Willis est attendu ce dimanche pour s’engager jusqu’à la fin de la saison, tandis que son frère Jack doit s’engager lui au Stade toulousain.

Contenus sponsorisés