Icon Sport

Pour compenser la fuite des talents, le Racing 92 mise sur les Fidjiens

Pour compenser la fuite des talents, le Racing 92 mise sur les Fidjiens
Par Rugbyrama

Le 27/04/2022 à 11:16Mis à jour

TRANSFERTS - Alors que de nombreux contrats de joueurs arrivaient à échéance cet été, le Racing 92 a enregistré plus d'une dizaine de prolongations. Et si plusieurs cadres feront leurs valises à la fin de la saison, notamment pour rejoindre La Rochelle, le club francilien compte sur le talent de quelques Fidjiens pour les remplacer.

Après le calme, vient la tempête. Alors qu’il avait misé sur la continuité lors de la dernière intersaison, se montrant peu actif sur le marché des transferts, le Racing 92 s’apprête à enregistrer de nombreux départs à la fin de l’exercice 2021-2022. Ces derniers doivent être compensés.

Des fins de contrat en pagaille

Au début de la saison, le président Lorenzetti et son entraîneur Laurent Travers avaient de quoi se faire des noeuds au cerveau. Avec plus d’une vingtaine de joueurs en fin de contrat, le club francilien devait passer en "mission prolongations", afin que son grand effectif ne soit pas trop plombé par les mouvements estivaux. Ainsi, une dizaine d’éléments ont déjà été reconduits en vue des prochaines saisons. Parmi eux, de nombreux cadres tels qu’Eddy Ben Arous, Camille Chat, Ibrahim Diallo, Nolann Le Garrec, ou Henry Chavancy.

Un temps annoncé sur le départ, l’emblématique ailier argentin Juan Imhoff a lui aussi convaincu ses dirigeants de le conserver pour deux raisons supplémentaires, grâce à ses prestations toujours précieuses. Et si plusieurs joueurs ne savent pas encore si leur avenir s’inscrira ou non du côté de l’Arena, on peut d’ores et déjà dire qu’avec ce travail de prolongations, la direction a en partie dompté le feu qu’on lui annonçait pour l’intersaison.

Le Stade rochelais en pilleur de talents

Toutefois, plusieurs joueurs ciel et blanc ont répondu aux sollicitations d’autres écuries. Même s’ils vont ou ont déjà été palliés, de lourds départs sont à déplorer, comme celui du gamin du club Teddy Baubigny vers Toulon, de "l’ancien" Maxime Machenaud vers Bayonne, ou encore du Wallaby Kurtley Beale, bientôt de retour au pays (il rejoindra les Waratahs). Surtout, une petite colonie de Franciliens s’apprête à préparer les baluchons pour la Charente-Maritime.

Un recrutement à l'accent fidjien

Puis, au-delà des contacts avec ces trois-quarts fidjiens, le club a d’ores et déjà bouclé les arrivées de plusieurs de leurs compatriotes, même s’ils elles n’ont pas toutes été officialisées. Le talonneur international du CA Brive Peniami Narisia (25 ans, 2 sélections) viendra par exemple compenser le départ de Teddy Baubigny, tandis que son partenaire de club et joueur de la troisième ligne, Kitione Kamikamica (26 ans, 1 sélection), ralliera lui aussi l’Île-de-France cet été, en lieu et place de Tanga.

Et ce n’est pas tout. Pour remplacer le virevoltant Teddy Thomas, c’est le nom de l’ailier des Zebre Asaeli Tuivuaka qui avait été coché. Selon RMC Sport, cette signature est également bouclée. Surnommé "le Tank", le champion olympique fidjien découvrira le Top 14 dès la saison prochaine.

Outre cet afflux de joueurs îliens, on notera aussi les recrutements de l’arrière springbok Warrick Gelant (26 ans, 9 sélections) et du très prometteur numéro 2 neversois Janick Tarrit (23 ans), s’ajoutant au retour de prêt du jeune droitier Gia Kharaishvili (23 ans, Nevers). Malgré la vague de prolongations, dans le sens des départs comme des arrivées, le trafic estival s’annonce donc dense dans les Hauts-de-Seine.

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés