Icon Sport

Japon : un pont d'or pour embaucher Finn Russell ?

Japon : un pont d'or pour embaucher Finn Russell ?
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 16/08/2021 à 13:34Mis à jour

TRANSFERTS - Un journal anglais écrivait dimanche soir que le demi d'ouverture écossais Finn Russell pourrait rejoindre le Japon dès l'an prochain. Au Racing, on assure n'avoir pour l'instant reçu le moindre appel en provenance de l'Asie...

Dimanche soir, nos confrères du Rugby Paper, un hebdomadaire britannique, annonçaient que le demi d'ouverture du Racing 92 Finn Russell (28 ans, 55 sélections) était la nouvelle cible du club japonais des Green Rockets, basé dans la ville de Chiba, au Sud-Est de Tokyo. Les dirigeants nippons, désireux de faire de la Japan Rugby League One qui verra le jour en 2022 le championnat plus attractif au monde, auraient donc proposé plus d'un million d'euros au meneur de jeu écossais afin qu'il rejoigne l'Asie l'été prochain. Russell, très bon avec les Lions britanniques et irlandais lors du dernier test de la tournée face aux Springboks, aurait ainsi la cote au Japon et deviendrait, si l'information du Rugby Paper était viable, le joueur le mieux payé du monde devant Handré Pollard (Montpellier) et Charles Piutau (Bristol).

Au Racing, on n'aurait pas encore reçu le moindre appel

Pour autant, le deal est-il ficelé ? Un proche du joueur nous confiait lundi matin : "Je vous jure que je n'ai pas encore reçu le moindre appel du club japonais à propos du contrat de Finn Russell. Nous ne sommes fermés à aucune éventualité, tout s'achète dans le rugby pro mais à l'heure actuelle, il n'y a aucun contact direct entre les Green Rockets et le Racing 92". Finn Russell, arrivé dans les Hauts-de-Seine au printemps 2018, est sous contrat encore deux saisons avec le Racing 92 et son éventuelle libération coûterait donc une petite fortune aux Japonais. Russell au Japon ? L'affaire est donc loin d'être réglée...

Contenus sponsorisés