• Castres Olympique
    Castres Olympique
  • Pro D2 - Gauthier Maravat (SU Agen)
    Pro D2 - Gauthier Maravat (SU Agen)

Castres : au revoir Kockott, bonjour aux jeunes de Pro D2

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TRANSFERTS - Si la saison du Castres Olympique est pour l’heure une réussite, il faudra attendre encore un mois pour savoir, si elle l’est totalement. D’ici là, certains joueurs auront quitté l’effectif et Kockott sera à la retraite. Les Tarnais ont donc décidé de parier sur de jeunes rugbymen venant de Pro D2 pour combler leurs rangs en vue de la saison prochaine.

Qu’est-ce qu’il y fait bon vivre dans la campagne tarnaise. C’est sans-doute ce que doivent se dire les joueurs du Castres Olympique. Parce qu’avec seulement quatre départs, le CO est le club qui perd le moins de joueurs pour la saison prochaine en compagnie de Lyon et Perpignan. C’est également l’une de celles qui recrutent le moins, on ne compte que six arrivées. D’un point de vue comptable, là où il y a le moins de transferts, c’est dans La petite Venise du Languedoc. Certainement la preuve que quand on vient à Castres, on y reste pour quelque temps.

Kockott n’est plus éternel, mais pas que…

Parmi les quatre départs, il y en a un de taille, celui de Rory Kockott. Depuis son arrivée en 2011, le demi de mêlée de nationalité franco-sud-africaine a tout connu avec les Bleu et Blanc. Des saisons difficiles, d’autres moyennes et surtout deux titres de champions de France en 2013 et en 2018. Il aura marqué les esprits grâce à son essai lors de la première finale contre Toulon, de par son fort caractère, son franc-parler et le temps passé à râler auprès des arbitres. Avec deux matchs, au minimum, encore à jouer, l’ancien international aux onze sélections avec le XV du Coq espérera quitter les pelouses avec un troisième titre. En résumé, Kockott incarné parfaitement l’ADN du CO, si bien qu’il est certainement devenu plus Castrais que les Castrais eux-mêmes.

#FinaleTOP14
Emmené par un Rory Kockott étincelant, le @CastresRugby remporte la finale 2013 du TOP 14 contre le @RCTofficiel pourtant tout juste auréolé de son premier titre de champion d'Europe !

Revivez cette finale en intégralité sur @CanalplusSport à 17h10 ! ?? pic.twitter.com/9borS40ck3

— TOP 14 Rugby (@top14rugby) March 21, 2020

Dans le même temps, trois autres joueurs professionnels et un espoir partiront de Pierre Fabre. Le centre Pierre Aguillon arrivé l’été dernier n’aura finalement pas convaincu. Avec 13 feuilles de matchs pour aucun essai inscrit, l’ancien rochelais rejoint Carcassonne en compagnie l’espoir Clément Clavières et de son coéquipier Stéphane Onambélé. Souffrant d’une rupture totale du tendon rotulien avant même la première journée de Top 14, le flanker n’a pas disputé la moindre minute cette saison. Venu en provenance de Toulon, il y a deux ans, il n’a porté le maillot castrais qu’à quatre reprises en 2020 et 2021. Enfin, Jack Whetton part en direction de Colomiers. Le deuxième ligne néo-zélandais arrivé, lui aussi, en septembre dernier n’a été utilisé que six fois et a connu autant de défaites.

La Pro D2 : quel vivier de talent

Le constat est évocateur, les six joueurs recrutés par les Tarnais évoluent tous en Pro D2 cette saison et sous des couleurs différentes. Les dirigeants ont fait une sorte de "Tour du Sud" pour leur recrutement. En partant de l’Ouest, ils ont recruté, à Bayonne, l’international espagnol Asier Usarraga. L’ancien troisième ligne biarrot quitte donc le Pays basque après y avoir passé la majorité de sa carrière. Dans l’exercice 2021-2022, il a disputé 18 rencontres. Il était l’un des tauliers de l’Aviron.

Un peu plus au Nord dans les Landes, c’est le demi de mêlée Gauthier Doubrère, âgé de 26 ans, qui part de Mont-de-Marsan pour venir à Castres. Arrivant en remplacement de l’emblématique Rory Kockott, il devrait être remplaçant dans la hiérarchie derrière Santiago Arata.

Plus à l’Est, exactement à Agen, les Castrais ont démarché un autre Gauthier. Il s’agit de Gauthier Maravat, 21 ans, évoluant au poste de deuxième ou troisième ligne. En dépit de son jeune âge, le géant d’1m97 pour 106 kg, a pris tout de même part à 22 rencontres depuis septembre.

Pro D2 - Gauthier Maravat (SU Agen)
Pro D2 - Gauthier Maravat (SU Agen)

Puis dans l’Aude, les Bleu et Blanc ont recruté Aurélien Azar. Le pilier droit de 27 ans qui jouait à Chambéry, en Fédérale 1, jusqu’en 2019, connaît une ascension fulgurante malgré son âge avancé.

Après une saison en prêt à Provence Rugby, le deuxième ligne Dorian Clerc fera son retour dans la ville de 42 000 habitants. Le joueur de 23 ans retrouvera le staff de Pierre Henry Broncan, avec lequel il avait joué six matchs la saison passée.

Enfin, c’est à Grenoble que le CO a signé sa dernière recrue : Adrien Séguret. Titulaire indiscutable au centre avec les Isérois, il n’a manqué qu’une journée de Pro D2 cette année. L’ancien international des moins de 20 ans regoûtera au Top 14, trois ans après y avoir goûté avec Lyon.