• Sitaleki Timani - Toulon
    Sitaleki Timani - Toulon

Azéma sur le départ de Timani : "Nous avons eu l’émergence de Halagahu et Warion"

Par Mathias Merlo
Le | Mis à jour

TRANSFERTS - En conférence de presse, le manager du RCT a expliqué le départ soudain de Sitaleki Timani pour le Stade Français Paris. Les Varois vont faire confiance à leur jeunesse pour la suite du Top 14, notamment portée par Adrien Warion et Matthias Halagahu en deuxième ligne.

Désormais, dans un rugby toujours plus professionnel, il faut s’habituer à ce qu’un joueur puisse porter plusieurs maillots dans la même saison. En difficulté au poste de deuxième-ligne après une cascade de blessés (Gabrillagues, Azagoh, Pesenti…), le Stade Français Paris s’est attaché les services de Sitaleki Timani. L’Australien a fait ses adieux à Toulon, quatre mois après sa venue, pour rallier la capitale en qualité de joker médical.

Face à la presse, avant le déplacement de Toulon à Bayonne (samedi 15 heures), Franck Azéma a révélé les coulisses de ce départ : "Il a été sollicité par le Stade Français Paris. Il est venu nous voir. Il avait envie d’avoir plus de temps de jeu. Avec Pierre, nous lui avons dit que du temps de jeu il pouvait en avoir ici. Il fallait qu’il monte ses performances, et son niveau. C’est un super professionnel, je le connais très bien. Il y a une concurrence vive en deuxième ligne. Nous avons eu l’émergence de jeunes comme Matthias Halagahu et Adrien Warion. Ils ont poussé cette notion de concurrence. C’est plutôt bon pour le club. Il a préféré prendre une autre direction. On a donné notre aval."

"On se concentre sur les garçons qui sont déterminés"

Dans la course à la phase finale, Toulon a-t-il pensé au fait de renforcer un concurrent direct ? "Le bien-être du joueur est important, mais le plus important, c’est Toulon et les ressources dont on dispose, a présenté le manager varois. Est-ce que Toulon est armé pour la seconde partie du championnat ? On pense que oui. On se concentre sur les garçons qui sont déterminés, qui ont envie de porter le maillot, et d’apporter tous les week-ends."

Alors qu’il avait déjà côtoyé Timani du côté de Clermont, Azéma a terminé en souhaitant "le meilleur" à son ex-deuxième-ligne : "On aurait préféré avoir le temps de l’annoncer au vestiaire. On aurait voulu l’annoncer plus facilement. Mais quand tu vas chercher un joker, tu es dans l’urgence et tu dois faire le plus vite possible. On comprend également le Stade Français Paris."