Icon Sport

Transferts Top 14 - François Trinh-Duc (Toulon), deux ans au Racing

Trinh-Duc, deux ans au Racing
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 11/02/2019 à 10:43Mis à jour Le 12/02/2019 à 01:52

TRANSFERTS - Comme révélé dans l'édition du Midi Olympique du lundi 11 janvier 2019, en rejoignant le Racing 92, François Trinh-Duc connaîtra son troisième club en Top 14 après Montpellier et Toulon.

François Trinh-Duc est fixé sur son avenir depuis ce samedi ! L’ouvreur international (66 sélections) va connaître son troisième club professionnel, qui sera sûrement son dernier. À 32 ans, il a donné son accord, selon nos informations, pour s’engager avec le Racing 92, pour deux saisons plus une en option.

Arrivé à Toulon il y a trois ans, Trinh-Duc a profité de la levée de la clause de prolongation de son contrat, par le RCT pour signer avec les Ciel et Blanc. Il y a quelques semaines, on pensait que son avenir passerait plus par son club d’origine Montpellier, ou par Clermont, qui l’avait reçu en tout début d’année. Seulement, l’annonce de l’arrêt de carrière de Patrick Lambie avec effet immédiat a bouleversé les choses. Le Racing 92 s’est mis à la recherche d’un ouvreur de premier plan pour seconder l’écossais Finn Russell.

L’entraîneur des trois-quarts des Franciliens, a alors pris contact avec le joueur pour connaître à la fois ses envies et l’état des discussions avec les clubs intéressés par le joueur. Aucune décision définitive n’avait été prise, du coup, le Racing a avancé très vite sur ce dossier. Une première offre est intervenue juste avant le début du Tournoi des 6 Nations. Une entrevue a eu lieu entre toutes les parties au centre d’entraînement du Plessis Robinson. L’ancien Montpelliérain avait demandé quelques jours de réflexion et ce week-end, il a prévenu à la fois ses futurs entraîneurs mais aussi le président du Racing, Jacky Lorenzetti, qu’il répondrait favorablement à leur offre. François Trinh-Duc va donc quitter Toulon pour s’installer en région parisienne.

Tuilagi, toujours d’actualité

Ce dossier clos, le président du Racing a sur son bureau le CV de l’international anglais Manu Tuilagi (27 ans), qui depuis quelques semaines sonde le marché français. Toulon et Montpellier se sont renseignés mais le trois-quarts centre de Leicester et du XV de la rose (30 sélections) n’entrerait pas dans les plans des techniciens des clubs concernés. En fin de contrat, et malgré un début de 6 Nations 2019 tonitruant, Tuilagi pourrait voir son avenir après le Mondial, se conjuguer en dehors des Iles britanniques. Le Racing pourrait lui faire une proposition dans les toutes prochaines semaines.

Contenus sponsorisés
0
0