Icon Sport

Transferts Top 14 - Ardie Savea et Ben Smith vers Pau

Savea et Smith vers la Section
Par Vincent Bissonnet via Midi OlympiquePar Pierre-Laurent Gou via Midi OlympiquePar jeremy fadat via Midi Olympique

Le 14/09/2018 à 10:27Mis à jour Le 14/09/2018 à 11:06

TRANSFERTS TOP 14 - L’exode des internationaux all blacks commence avec les arrivées probables, pour l’après Coupe du monde 2019, du flanker et de l’arrière néo-zélandais.

"Parfois, le maillot n’est pas suffisant pour avoir une meilleure vie". Dans un entretien publié mercredi dans le Telegraph, le All Black des Wasps Lima Sopoaga a justifié la tentation de l’exode pour les joueurs néo-zélandais. Ce discours a résonné de l’autre côté de la planète où la NZRU craint un exode pour l’après-Coupe du monde 2019.

La liste des All Blacks en fin de contrat dans un an a de quoi donner le tournis : le numéro 8 et capitaine Kieran Read, les deuxième ligne Brodie Retallick et Sam Whitelock, le demi de mêlée Aaron Smith, les talonneurs Dane Coles et Nathan Harris, les ailiers-arrières Israel Dagg et Ben Smith, l’ailier Nehe Milner-Skudder, les centres Anton Lienert-Brown, Sonny Bill Williams et RyanCrotty, le pilier droit Owen Franks, le pilier gauche Joe Moody, le troisième ligne Patrick Tuipulotu, les flankers Liam Squire et Ardie Savea ou encore le génial ouvreur Beauden Barrett. "Nous entrons dans une période délicate, que nous avons déjà vécue par le passé, déclarait, cet été, Chris Lendrum, le responsable du rugby professionnel de la NZRU. Mais les offres des clubs français ont encore progressé et le championnat anglais offre plus de places qu’auparavant."

Ben Smith, deux ans après

L’exode a déjà commencé. Selon nos informations, la venue en France de Ardie Savea (24 ans, 28 sélections) et de Ben Smith (32 ans, 70 sélections) est en très bonne voie. Le flanker et l’arrière devraient prendre la direction de la Section paloise, en quête de pointures de calibre internationale. "De grosses annonces de transferts, il y en aura pour l’année 2019. À Pau, mais pas seulement", avait d’ailleurs déclaré, fin août, le président béarnais Bernard Pontneau dans ces colonnes.

Ben Smith (Nouvelle-Zélande)

Ben Smith (Nouvelle-Zélande)Icon Sport

Joueur spectaculaire, le frère du néo-Toulonnais Julian est victime de la concurrence en sélection : s’il compte près de trente capes, il a été titularisé à seulement six reprises sous le maillot noir. Il s’est tout de même largement illustré lors des premières rencontres de Four-Nations avec une prestation de haut vol face à l’Argentine au début du mois. Mais, à terme, la promotion annoncée de SamCane comme capitaine obscurcit son horizon. De son côté, Ben Smith avait été très proche de rejoindre le Béarn à l’été 2016 mais la NZRU était parvenue à le convaincre de rester. Deux ans après, la Section est en passe de réussir son gros coup.

Contenus sponsorisés
0
0