Icon Sport

Jokers Coupe du monde : le marché s'active

Jokers Coupe du monde : le marché s'active
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 07/06/2019 à 09:46Mis à jour Le 07/06/2019 à 10:09

TRANSFERTS - INFORMATION MIDI OLYMPIQUE : Le 1er juillet s’ouvrira un nouveau marché, celui des jokers Coupe du monde, amenés à compenser l’absence des internationaux. Des premiers noms ont filtré et ce n’est qu’un début.

Le marché touche à sa fin. La période des mutations se clôturera le samedi 15 juin pour la grande majorité des clubs et le samedi 29 juin pour les promus. Année Coupe du monde oblige, un nouveau marché s’ouvrira dans la foulée. Du 1er juillet au 9 septembre, les clubs professionnels pourront engager des jokers Coupe du monde pour compléter leurs effectifs en vue des doublons du début de saison : huit journées de Top 14 et neuf de Pro D2 se tiendront d’ici la finale de la compétition planétaire.

Le principe est le suivant : il sera possible de recruter un joker pour deux joueurs présents sur les pré-listes déposées par les Fédérations ainsi qu’un joker pour chaque première ligne. Les dirigeants attendent la divulgation des groupes élargis, au cours de ce mois de juin, pour savoir quelle sera leur marge de manœuvre. Pour la France, l’identité des trente-sept joueurs sera connue le mardi 18 juin. Mais si les clubs ne connaissent pas encore exactement leurs besoins, ils n’en ont pas moins déjà avancé leurs pions.

Des internationaux et des espoirs...

Les solutions internes sont pour l’heure le plus souvent privilégiées, permettant à des joueurs de renom de s’offrir un baroud d’honneur : il en va ainsi du deuxième ligne Christophe Samson à Castres, du centre Benson Stanley à Pau et du pilier droit Jannie du Plessis à Montpellier. À Toulouse, les dirigeants espèrent parvenir à conserver le deuxième ligne Richie Arnold au moins quelques mois de plus avant l’arrivée de son frère Rory ; de son côté, le MHR cherche à convaincre son ouvreur Aaron Cruden, en instance de départ, de poursuivre l’aventure jusqu’en novembre, le temps de permettre à son successeur Handre Pollard de débarquer dans l’Hérault. "C’est une éventualité. On verra", avait évoqué Mohed Altrad, ce lundi, dans nos colonnes.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0