Other Agency

Fédérale 1 : un international philippin débarque

Fédérale 1 : un international philippin débarque
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 28/06/2020 à 17:22Mis à jour Le 28/06/2020 à 17:25

TRANSFERTS - L’arrière ou ailier Patrice Olivier (30 ans, 1,91 m, 95 kg) s’est engagé avec le club de Marcq en baroeul promu en Fédérale 1. Formé à Béziers, ce français, au parcours atypique, a évolué durant sept au Japon et est devenu... international philippin.

L’Olympique Marcquois Rugby Lille Métropole est un promu ambitieux. Le club du Nord, qui évoluera en Fédérale 1 la saison prochaine a fait signer il y a quelques jours Patrice Olivier, un exilé français au Japon durant 7 ans, devenu international philippin. Ce sont nos confères de La Voix du Nord qui rapporte l’histoire. Natif de l’Hérault, ce joueurs qui a fait ses gammes à l’AS Béziers, avait mis le cap sur l’Asie en 2012 sur une opportunité de carrière. Au pays du soleil levant, il a d’abord porté les couleurs de Yamaha Jubilo (Top League) durant deux saison (2012/2014). Il a ensuite mis le cap en direction des Kamaishi Seawaves (2014/2016), un des plus vieux club japonais, notamment durement frappé par Tsunami de 2011. Une ville qui a accueillie des rencontres du Mondial 2019.

Son périple l’a aussi mené à porter les couleurs de trois autres clubs à travers l’archipel. Toujours dans les colonnes de La Voix du Nord, il raconte y avoir pris beaucoup de plaisir. "Au Japon, si vous jouez à l’aile ou à l’arrière, ça ne peut que vous plaire, explique-t-il, vantant une culture du jeu de mouvement très séduisante. Je me souviens qu’à Béziers, en tant qu’ailier, si tu franchissais deux fois dans le match, ça pouvait suffire… Au Japon, la demande est énorme et c’est un super challenge. J’ai aimé le jeu et les rencontres. Quand tu as dans ton équipe des joueurs du niveau de Jerry Collins au Yamaha Jubilo… J’ai joué contre Jérôme Kaino, Sonny Bill Williams… Dans chaque équipe il y a une star." Lui aussi a endossé ce statut du côté des Philippines puisqu’il est devenu international pour ce pays. Toutefois, son envie de rentrer au pays a été plus forte. "Le rugby français me manquait, dit-il. Son authenticité également". Son expérience sera sans doute précieuse pour le club nordiste qui évoluera pour la première fosi en Fédérale 1.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés