Icon Sport

Transfert Top 14 - Grenoble : Qui est Aaron Dundon, le futur entraîneur des avants du FCG ?

Qui est Aaron Dundon, le futur entraîneur des avants de Grenoble ?

Le 06/06/2016 à 17:37

TOP 14 - Depuis que Sylvain Begon a été déchargé de ses fonctions en décembre 2015, le poste d’entraîneur des avants est vacant au FCG. La saison prochaine, celui-ci sera occupé par le Néo-Zélandais Aaron Dundon, qui vient tout juste de mettre un terme à sa carrière de joueur. Les dirigeants grenoblois et Bernard Jackman sont ravis de l’arrivée dans le staff de cet ancien talonneur du Leinster.

Samedi après-midi au Stade des Alpes, une conférence de presse était organisée par le FCG avant la réception de Toulouse, dernier match de la saison des Grenoblois. Parmi les sujets abordés, une partie a été consacrée à l’annonce d’ajustements au sein du staff technique. Cela se traduit notamment par l’arrivée comme entraîneur des avants pour un an d’Aaron Dundon. Une fonction qui était dépourvue d’un titulaire depuis la mise à l’écart de Sylvain Begon en décembre 2015.

Jackman : "Je suis sûr qu’il va augmenter la performance de nos avants la saison prochaine"

Inconnu en France, Dundon est Néo-Zélandais, originaire de la région de Wellington. Arrivé à Dublin à 21 ans, ce talonneur vient de mettre fin à sa carrière de joueur, à 34 ans, après six dernières saisons au Leinster, où il a pu côtoyer notamment Joe Schmidt et Jono Gibbes.

Cela fait six ans qu’il parfait sa formation en tant qu’entraîneur. "Il a fait trois ans à Clontarf, un club semi-professionnel en Irlande, avec qui il a gagné deux titres en tant que responsable des avants et des zones d’affrontement. Il a été aussi head coach en école privée au Newbridge college. L’école privée en Irlande c’est comme une équipe professionnelle : head coach, adjoints, préparateurs physiques, analyste vidéo. C’est quelque chose de très sérieux. C’est une super formation pour un entraîneur. J’ai fait deux ans là-bas, Mike Prendergast (entraîneur des trois-quarts du FCG, ndlr) a fait la même chose", détaille Bernard Jackman, l’entraîneur en chef du FCG qui a prolongé jusqu’en 2019 et qui aura la responsabilité entière du groupe pro et du terrain à partir de la saison prochaine.

Bernard Jackman, l'entraîneur de Grenoble

Bernard Jackman, l'entraîneur de GrenobleIcon Sport

"Les entraîneurs du Leinster lui ont donné beaucoup de responsabilités au niveau du centre de formation, où il était responsable des premières lignes", ajoute l’Irlandais. "Je suis très confiant. Lui aussi. Je suis ravi qu’il ait décidé de venir chez nous la saison prochaine parce que pour lui c’est un défi énorme, un challenge de venir en France pour se tester dans le Top 14, le championnat le plus difficile au monde pour les avants. Il est prêt pour ça. Il a les compétences. Je suis sûr qu’il va augmenter la performance de nos avants la saison prochaine", assure Bernard Jackman.

Améliorer le secteur de la conquête : une priorité

Le Néo-Zélandais a suivi avec assiduité le Top 14 depuis l’Irlande et étudié le jeu qui s’y pratique. Il est conscient que la conquête est primordiale dans notre championnat. Progresser dans ce secteur, souvent en souffrance cette année à Grenoble, fait partie des "objectifs qualificatifs" fixés pour la saison prochaine. "Améliorer le secteur de la conquête, c’est l’objectif du recrutement d’Aaron", explique Marc Chérèque, le président du FCG. C’est bien aussi le but de Dundon.

Marc Chérèque et Michel Martinez, président et vice-président du FCG, encadrent Eric Pilaud, président du conseil de suiveillance. Photo Laurent Genin. Rugbyrama 4 juin 2016

Marc Chérèque et Michel Martinez, président et vice-président du FCG, encadrent Eric Pilaud, président du conseil de suiveillance. Photo Laurent Genin. Rugbyrama 4 juin 2016Rugbyrama

"On est ravis de l’avoir. Il a un pedigree qui nous fait penser qu’il va beaucoup apporter aux avants", espère Éric Pilaud, à la tête du conseil de surveillance du club isérois. "Notre projet de jeu dépend d’une conquête forte. En pré-saison et toute la saison prochaine, on va prendre du temps, faire un gros focus sur notre conquête. Aaron va piloter ça. Il est très précis. On a besoin de ça, particulièrement avec nos jeunes joueurs, parce que c’est difficile de passer le cap entre les Espoirs et le Top 14 ou la Challenge Cup. On va essayer de donner l’information et ça va faire la différence. Ça va aider nos jeunes à jouer à ce niveau", affirme Bernard Jackman.

Aaron Dundon a eu une première prise de contacts avec les joueurs grenoblois vendredi lors d’un barbecue de fin de saison. Le 4 juillet, date de la reprise, le Néo-Zélandais les retrouvera pour débuter sa mission d’entraîneur des avants.

Contenus sponsorisés
0
0