Rugbyrama

Top 14, transferts - Pour Duane Vermeulen, "Toulon a une vraie culture de la gagne"

Pour Duane Vermeulen, "Toulon a une vraie culture de la gagne"

Le 18/06/2015 à 15:20Mis à jour Le 18/06/2015 à 15:27

MERCATO - Présenté à la presse ce jeudi, le troisième ligne des Springboks, Duane Vermeulen, a expliqué les raisons de sa venue à Toulon, pour trois saisons. Et les récents titres du RCT n'y sont pas étrangers.

Avec ses 108 kg et du haut de son mètre quatre-vingt-quinze, Duane Vermeulen en impose. Mais derrière sa grosse barbe blonde se cache un sourire radieux. Le Sud-Africain de 28 ans était à Toulon, ce jeudi, afin de parapher son contrat de 3 ans en faveur du RCT. Venu avec sa femme, l'actuel capitaine des Stormers semble prêt pour cette nouvelle aventure. Lui qui, jusqu'à présent, a toujours évolué en Super Rugby. "C'est un gros changement pour moi. Je quitte les Stormers après sept années. C'est un nouveau challenge dans ma carrière de joueur mais aussi quelque chose de nouveau dans ma vie personnelle", explique le Springbok aux 29 sélections. Nouvelle culture, nouvelle langue mais surtout nouveau championnat. Et celui-ci séduit le numéro 8 : "Le Top 14, c'est du très haut niveau, c'est très rude devant. A la télévision, on peut voir des rencontres serrées avec beaucoup de combat, ça me convient parfaitement et j'ai hâte de commencer".

La poignée de mains entre Mourad Boudjellal (président du RCT) et Duane Vermeulen

La poignée de mains entre Mourad Boudjellal (président du RCT) et Duane VermeulenRugbyrama

"Depuis trois ans, Toulon gagne tout et je veux être dans cette aventure"

Ainsi, quand l'occasion de rejoindre l'Europe, et plus particulièrement Toulon, s'est présentée, Vermeulen n'a pas hésité longtemps. "J'avais l'opportunité de rester en Afrique du Sud avec le nouveau système de contrat ou de découvrir autre chose. J'avais des contacts avec Bath, mais quand Toulon s'est présenté, je n'ai pas hésité" , plaide-t-il. Les raisons de son choix résident principalement dans le palmarès du RCT ces dernières années et dans les ambitions du club pour les saisons à venir. "Toulon est une grande place du rugby, avec de grands joueurs et surtout une vraie culture de la gagne. En tant que compétiteur, vous ne voulez pas seulement participer mais surtout gagner. Depuis trois ans, Toulon gagne tout et je veux être dans cette aventure".

Avant de prendre sa décision, le natif de Nelspruit a également pu prendre conseil auprès de ses compatriotes déjà présents sur la Rade. "J'ai parlé avec Bakkies Botha et Bryan Habana avant de venir. Ils m'ont raconté beaucoup de choses sur la façon dont fonctionne le club pour gagner ainsi que sur la vie ici. Tout cela m'a convaincu" . Et de poursuivre : "Grâce à Bryan, j'ai pu voir des photos de Mayol. L'atmosphère a l'air géniale ici, toute la ville est derrière l'équipe. Je veux faire partie de cela, j'ai hâte de rencontrer tout le monde pour sentir cette ferveur et de vivre ces choses là" .

Le Springbok Duane Vermeulen a découvert les installations du RCT

Le Springbok Duane Vermeulen a découvert les installations du RCTRugbyrama

Pas à Toulon avant novembre

Mais avant de le voir sous le maillot Rouge et Noir, de nombreuses échéances attendent Vermeulen. Si en début de mois de grosses inquiétudes planaient quant à sa participation à la Coupe du monde, tout semble désormais réglé. "J'ai eu une blessure au cou, et j'avais des douleurs dans le bras et l'épaule. Mais désormais tout va mieux et j'espère être de retour sur les terrains d'ici deux à trois semaines" , assure-t-il.

Et son programme s'annonce chargé puisque les Stormers sont qualifiés en quart de finale du Super Rugby "et j'espère qu'on ira au bout" , confie Vermeulen. Après cela, il retrouvera la sélection pour le Four Nations. Suivront la préparation et la Coupe du monde. Patience donc pour les Toulonnais, qui devront attendre novembre pour voir l'un de leurs fantastiques fouler la pelouse de Mayol.

Contenus sponsorisés
0
0