Icon Sport

Top 14, transfert - Paul O'Connell "fasciné" par l'état d'esprit toulonnais

O'Connell "fasciné" par l'état d'esprit toulonnais

Le 17/12/2015 à 11:39Mis à jour Le 17/12/2015 à 15:02

Il ne manquait plus que lui ! Paul O'Connell est arrivé à Toulon cette semaine. S'il est encore en convalescence et ne devrait pas retrouver la compétition avant fin janvier ou février, suite à sa blessure lors de la Coupe du monde, l'Irlandais a rencontré ses partenaires ainsi que le staff ce mercredi. Il est prêt pour son aventure toulonnaise.

A force, on finirait presque par s'y habituer. En ce début de semaine, une nouvelle légende du rugby mondial a posé ses valises sur la Rade. Arrivé mardi à Toulon, l'Irlandais Paul O'Connell a rencontré ses nouveaux coéquipiers mercredi. D'abord, il a posé pour la photo officielle de l'équipe puis a participé à une première séance vidéo, avant de vivre l'entrainement des toulonnais depuis les tribunes.

Le deuxième ligne aux 108 sélections sous le maillot du XV du trèfle s'est ensuite présenté face à la presse, en toute décontraction. Le géant de 1m98 pour 110kg a disputé son dernier match le 11 octobre dernier, mettant par la même un point final à sa carrière internationale sur cette blessure aux ischio-jambiers. Un coup dur qui a également retardé son arrivée à Toulon. "J'ai fait beaucoup de séances de kiné en Irlande. Au moment de la blessure, j'ai un peu douté quant à mon avenir, mais l'opération a été une réussite. Aujourd'hui, je n'ai pas encore repris a course, mais tout va bien. J'espère rejouer d'ici fin janvier ou février" , explique-t-il.

"Je sors de ma zone de confort"

A 36 ans, Paul O'Connell va ainsi connaître le deuxième club de sa carrière. Lui qui évoluait sous le maillot du Munster depuis 2001 vit donc une toute nouvelle aventure. "C'est très étrange pour moi, car je n'ai jamais quitté Limerick. C'est un gros changement. Je suis à la fois nerveux et excité car c'est un très gros challenge pour moi" , assure l'Irlandais. S'il se réjouit de trouver à Toulon un climat clément "car en Irlande, il ne s'arrête pas de pleuvoir", Paul O'Connell redevient sérieux au moment d'évoquer sa nouvelle équipe. "Je sors de ma zone de confort en venant ici, j'ai envie d'apprendre du fonctionnement de ce club. C'est une équipe incroyable" .

Paul O'Connell (Irlande) face à l'Angleterre - le 5 septembre 2015

Paul O'Connell (Irlande) face à l'Angleterre - le 5 septembre 2015Icon Sport

S'il ne tarit pas d'éloges sur le RCT et ses partenaires, Paul O'Connell a, en revanche, dévoilé sa curiosité vis-à-vis du club toulonnais. "L'état d'esprit et la mentalité de ce club sont énormes. Au Munster, les joueurs se donnent à fond pour défendre le maillot car ils viennent de la région ou de ses environs. Ici, les gars arrivent des quatre coins du monde mais donnent leur vie sur le terrain, c'est fascinant. J'ai joué, et perdu, deux fois contre Toulon, on ressent cette envie de gagner pour le club et ses supporters" .

"Je ne vais pas marquer des essais de 50 mètres"

S'il faudra encore attendre avant de le voir sous le maillot Rouge et Noir, Paul O'Connell est attendu avec impatience par Bernard Laporte. Le manager toulonnais expliquait après le match face au Leinster qu'il aurait aimé avoir l'Irlandais, notamment en touche. Le principal intéressé joue cependant la carte de la modestie quand on lui demande ce qu'il pourrait apporter au RCT. "Quand on est blessé, ce n'est jamais évident. Les entraîneurs et les joueurs ne m'ont pas attendu et ont très bien travaillé. Il y a des joueurs de talent ici. Me concernant, je crois que personne ne pense que je vais marquer des essais de 50 mètres. Je veux aider en touche, en conquête ou encore dans l'analyse de l'équipe adverse. J'adore jouer, je veux démontrer mon plaisir que ce soit en match ou à l'entrainement" .

Un discours plein d'envie. Et cela montre, si besoin était, que Paul O'Connell n'est pas venu à Toulon pour vivre une retraite dorée. Il compte bien garnir encore son palmarès pourtant déjà conséquent avec deux H Cups, deux Ligues celtes ainsi que trois Tournois des 6 nations.

Contenus sponsorisés
0
0