AFP

Top 14 - Transfert : Ce n'est plus une surprise mais Pau a bien choisi Carl Hayman

Ce n'est plus une surprise mais Pau a bien choisi Hayman

Le 22/04/2016 à 09:51

TRANSFERT - Après une semaine de faux suspense, le Néo-Zélandais Carl Hayman a été annoncé comme l’entraîneur des avants pour les deux prochaines saisons lors d’une conférence de presse qui s’est tenue jeudi soir à Pau.

Ce retraité des terrains depuis la fin de la saison dernière, âgé de 36 ans, va donc connaître avec le club béarnais sa première expérience au haut niveau dans son nouveau domaine. Récemment titulaire de son diplôme d’entraîneur, le Néo-Zélandais était venu fin mars donner quelques conseils au pack bayonnais, avant la réception de Lyon à Jean-Dauger.

C'est donc aux pieds des Pyrénées que l'ancien All Black posera ses valises, non pas sur la Côte basque, mais bel et bien en Béarn sous la houlette de Simon Mannix. Une venue dans laquelle l’actuel manager sportif a joué un rôle essentiel d’autant que le RCT avait proposé à son ancien pilier de prendre en charge ses espoirs.

Créer une griffe Hayman

"Effectivement, la présence de Simon a influencé mon choix en faveur de Pau", reconnaît Carl Hayman. "C’est bien de bosser avec quelqu’un comme lui à mes côtés, car il s’est constitué un sérieux bagage de par ses expériences dans des grands clubs européens". Le néo-palois compte bien sur ses connaissances acquises en tant que joueur auprès d’entraîneurs aux styles très différents comme Wayne Smith chez les All Blacks ou Bernard Laporte à Toulon, pour créer sa propre griffe.

Bernard Pontneau et Carl Hayman (Pau) - 22 avril 2016

Bernard Pontneau et Carl Hayman (Pau) - 22 avril 2016Rugbyrama

"Je ne suis pas un hurleur mais un passionné", confie-t-il. "Je vais créer ma propre patte. Pour ma part, je souhaite tisser des liens étroits de travail avec les joueurs. Les écouter et essayer d’améliorer avec eux ce qui doit l’être". Le nouveau coach a d’ores et déjà sa petite idée sur les points à perfectionner. "On sait que le rugby français s’appuie beaucoup sur le jeu d’avants", souligne-t-il. "À mon avis, nous devrons insister sur la conquête, la mêlée et surtout apprendre à assurer les passes pour que vive le ballon".

Qui pour les trois-quarts ?

Carl Hayman travaillera en collaboration avec Andres Bordoy, en charge de la mêlée depuis deux ans déjà. "J’ai hâte de relever ce nouveau défi", poursuit-il. "Pour moi, le boulot commence bientôt. J’aime déjà votre région qui ressemble beaucoup à la Nouvelle-Zélande !" Le nouveau staff prend forme mais reste encore une question : qui s’occupera des lignes arrières ?

Carl Hayman aux côtés de Simon Mannix et du président Pontneau

Carl Hayman aux côtés de Simon Mannix et du président PontneauRugbyrama

"On n’est pas là pour parler de ça !", rétorque Simon Mannix, avant d’enchaîner : "Nous allons nous redistribuer les rôles car je ne veux pas rater le coche comme l’an dernier". Sans toutefois en avoir la totale certitude, cette réponse laisse entendre que Fred Manca, en charge des skills jusqu’à présent, devrait s’occuper des arrières la saison prochaine.

Et pourquoi pas avec le soutien de Conrad Smith ? Une future saison pour laquelle Simon Mannix s’annonce confiant : Vous verrez avec le recrutement à venir ! Mais moi, je suis confiant dans le groupe que nous bâtissons. Celui-ci aura de la consistance et on fera beaucoup mieux que cette année. L’avenir nous le dira !

Contenus sponsorisés