Midi Olympique

Promesse de sang

Promesse de sang
Par Rugbyrama

Le 15/08/2008 à 18:04Mis à jour

Espisode 41- Vendredi 15 août.- A moins de vingt-quatre heures du dernier test la pression est montée d'un cran à Johannesburg.

"Demain nous gagnerons par plus de vingt points." Ce n"est pas un Français qui l"a dit aujourd"hui à la radio mais le deuxième ligne sud-africain Pickard. Il ne fait aucune doute pour tous les Blancs du pays que les Springboks prendront demain leur revanche contre ces impudents venus d"Europe. Le nul du premier test a été vécu comme une défaite et il est hors de question de mettre un terme à une invincibilité en tests datant de 1896. Cette année-là, les Lions britanniques avaient remporté trois des quatre tests, ils furent les derniers. La campagne de presse anti-française continue de battre son plein. Sont mis à l"index Roques "le sauvage" et Barthe "l"assassin". Un journal de Johannesburg a même titre : "Le sang coulera samedi à l"Ellis-Park". Joyeux présage.

A midi, à l'heure du courrier, les lettres anonymes et les menaces étaient plus nombreuses qu'à habitude. Une missive prévenait que Lacaze serait "massacré" demain. Dans la tourmente, les Français restent stoïques. Leur premier souci est de former une équipe avec quinze joueurs valides. Neuf sur vingt-sept (voir épisode du 14 août) sont sur le flanc. Parmi les dix-huit encore en état de jouer, pas mal sont fatigués par la succession de matchs qui leur a été imposée. Roques et Marquesuzaa ont disputé huit des neuf précédentes rencontres. La ligne d'avants qui a peu souffert des blessures sera la même que celle du premier test. Les Carrère, Barthe, Carrère, Mias, Roques, Vigier et Quaglio ont démontré une grande solidité. Momméjat, remplaçant de Celaya, du haut des son mètre quatre-vingt dix s'est affirmé. Pour disputer ce test, il a fait retirer plus tôt que prévu le plâtre qu'il portait à une main. Derrière, il n'y a plus que sept valides pour sept places. Danos est revenu à son meilleur niveau. Haget, absent du premier test remplacera Martine à l'ouverture qui glissera au centre et fera la paire avec Marquesuzaa. Lacaze sera maintenu à l'aile. L'autre sera donnée à Stener. Habituellement trois-quarts centre, c'était sa place au Cap, le Puciste n'est pas le moins du monde troublé par ce changement de poste. Le poste d'arrière ira bien sûr à Lacaze dont ce sera la deuxième sélection.

Les joueurs se sont vu remettre aujourd'hui un maillot neuf pour ce deuxième test avec au dos le numéro de tournée. Lacaze aura le 2, Stener le 8, Marquesuzaa le 7, Martine le 9 etc.

En ce 15 août, qui n'est pas férié ici en Afrique du Sud, les Tricolores ont reçu beaucoup de marques de soutien de Français venus à Johannesburg exprès pour ce match. Après ils sont rentrés dans leur bulle.

Les Sud-Africains ont enregistré deux forfaits. Celui du talonneur Van der Merwe, remplacé par Malan et de l'ouvreur Gentles suppléé par le centre Nel, sa place étant prise par Kaminer.

L'arbitre de ce match sera M. Ackerman, rien à voir avec le troisième ligne springbok. Il n'est pas un inconnu pour les Français puisqu'il dirigea le premier match de la tournée contre la Rhodésie à Salisbury. Il ne leur a pas laissé un mauvais souvenir. Un des juges de touche sera Michel Celaya.

Afrique du Sud : Gerber (1) ; Fourie (2), Skene (3), Kaminer (4), Prinsloo (5) ; (o) Nel (6), (m) Gentles (7) ; Ackerman (11), Lochner (15), Schmidt (14) ; Claassen (cap.) (12), Pickard (13); Koch (8), Malan (9), Du Toit (10).

France : Lacaze (2) ; Stener (8), Marquesuzaa (7), Martine (9), Dupuy (3); (o) Haget (10), (m) Danos (11) ; Moncla (19), Barthe (13), Carrère (15) ; Mias (cap.) (16), Momméjat (17) ; Roques (21), Vigier (24), Quaglio (23).

Coup d'envoi à 15 h 15.

Légende photo: La ligne d'attaque française sera formée de Stener, Marquesuzaa, Martine et Dupuy.

Contenus sponsorisés
0
0