• Benjamin Urdapilleta (Argentine)
    Benjamin Urdapilleta (Argentine)
  • Top 14 - Mathieu Babillot (Castres olympique)
    Top 14 - Mathieu Babillot (Castres olympique)

Urdapilleta : "Je me suis renseigné pour me rendre au Qatar assister à la finale France-Argentine"

Le | Mis à jour

TOP 14 - Passionné de football, Benjamin Urdapilleta vit la Coupe du monde à fond. À quelques jours de la finale tant attendue entre l’Argentine et la France, le demi d’ouverture castrais s’est livré sans tabou comme à son habitude. Le meneur de jeu du CO s’est même renseigné pour se rendre au Qatar ce dimanche, avant que la raison ne prenne le dessus sur la passion.

Comment avez-vous vécu la qualification de l’Argentine ?

Après le match, plutôt bien (rires) ! Honnêtement, j’étais énormément stressé, je n’ai pensé qu’à ça toute la journée de mardi. Ensuite, le scénario de la rencontre m’a rapidement rassuré avec deux buts en première mi-temps. Heureusement, l’Argentine ne s’est pas faite rejoindre comme face aux Pays-Bas, je ne sais pas si j’aurais tenu le coup en prolongations. Mais nous sommes en finale, c’est le plus important !

Avez-vous célébré comme il se doit ?

Pas vraiment, il reste encore une marche à gravir. Je suis resté avec ma famille, tranquille. Je me suis juste permis de crier de joie dans mon jardin. Les voisins n’ont rien dit donc c’est tant mieux (rires) !

En début de semaine vous ne vouliez pas tellement que votre pays affronte la France en finale, c’est pourtant ce qu’il va se passer…

Sur le papier, une finale contre le Maroc était forcément plus abordable. Mais les Argentins ne peuvent pas être déçus de jouer la France. Quand on est sportif professionnel, on veut jouer contre les meilleurs, et battre les meilleurs. Il faudra le faire ce dimanche pour lever la coupe. Les deux meilleures sélections de cette Coupe du monde vont s’affronter en finale, ce n'est que du bonheur.

Bonjour à tous, mais surtout aux finalistes de la #CoupeDuMondeFIFA ?

La finale #ARGFRA, c'est dans 2 petits jours! pic.twitter.com/856hEwsgRW

— Coupe du Monde ? (@fifaworldcup_fr) December 16, 2022

Avez-vous commencé à faire monter la température dès ce jeudi matin au centre d’entraînement du CO ?

Comme depuis le début de la compétition, je chante toute la journée des chansons argentines ! Je suis toujours à fond. Ce qui m’énerve un peu, c’est que certains de mes coéquipiers commencent à me chambrer parce que la France est en finale, ils ne parlent que lorsque ça gagne… (rires). Moi, quoi qu’il arrive j’ai mon maillot de l’Argentine sur les épaules, et je suis heureux.

Vous n’allez plus quitter cette tunique ciel et blanche jusqu’à dimanche…

Je ne pense pas ! Enfin, sauf pour dormir. Au bout de moment, le maillot commencera à sentir fort et ma femme ne sera pas trop d’accord (rires). Mais je le porterai également la semaine prochaine, après la finale. Une équipe gagnera la Coupe du monde ce dimanche, mais arriver en finale, c’est déjà exceptionnel. Je suis fier de mon pays. Et peut-être que je serai obligé de prêter mon maillot à Mathieu Babillot…

Top 14 - Mathieu Babillot (Castres olympique)
Top 14 - Mathieu Babillot (Castres olympique)

Comment ça ?

Nous avons fait un pari sur cette finale !

En quoi consiste-t-il ?

Lui est logiquement pour la France, et moi pour l’Argentine. Le perdant devra, durant toute la semaine prochaine, arriver au centre d'entraînement avec le maillot de l’équipe adverse et chanter l’hymne national. Il me tarde de voir "Babs" chanter l’hymne argentin… Mais j’ai très peur que cela tombe sur moi, une semaine, c’est très long !

Comment avez-vous prévu de regarder la finale ?

Pour être honnête, j’ai regardé pour me rendre au Qatar assister à la finale. Ce serait un rêve pour moi d’être sur place. Mais ce n’est pas possible pour plusieurs raisons. Nous avons un match important dans une semaine face à Toulouse, et entraînement ce lundi matin. C’est comme ça, je respecte trop le Castres olympique pour voyager de la sorte à quelques jours d’une rencontre de Top 14. Je pense que je resterai à la maison tranquille où alors je me rendrai à Bordeaux, où de nombreux Argentins vont se réunir. Quoi qu’il en soit, ce sera un très bon moment !