• Top 14 - Benjamin Urdapilleta (Castres).
    Top 14 - Benjamin Urdapilleta (Castres).

Urdapilleta fan de football : "On a dispensé mon fils d’école pour regarder un match de l'Argentine"

Le | Mis à jour

TOP 14 - Ce mardi soir, l’Argentine défiait la Croatie pour une place en finale de la Coupe du monde de football. Acteur du Top 14 depuis plusieurs saisons, Benjamin Urdapilleta vit la compétition à fond, lui le passionnée de ballon rond. Pour le demi d’ouverture castrais, un Mondial de football est quelque chose à part, quitte à dispenser son fils d'école !

Il est Argentin, il porte le numéro dix et possède un pied gauche d’une précision rare. Ici, on ne parle pas de Lionel Messi mais bel et bien de Benjamin Urdapilleta. Le demi d’ouverture castrais voit ses journées remplies de stress depuis le 25 novembre dernier et le début du Mondial au Qatar.

Vous l’aurez compris, le meneur de jeu du CO vit au rythme de la sélection argentine depuis plusieurs semaines. Chaque match de l’Albiceleste est un moment sacré pour "Urda" : "Une Coupe du monde de foot, c’est quelque chose à part. Je regarde tous les matchs chez moi, avec ma famille."

Une solitude nécessaire, même quand la veille d’une partie des Argentins, il est à l’hôtel avec le groupe castrais… "C’était la veille de la rencontre face à Pau. Mes coéquipiers voulaient regarder le huitième de finale entre l’Argentine et l’Australie avec moi. Impossible ! Je me suis enfermé dans ma chambre et j’ai regardé le match qu’avec Mathieu (Babillot N.D.L.R.)."

Maillot de l’Argentine sur les épaules au moment de notre échange, Urdapilleta n’évite aucun sujet, même quand la passion dépasse toutes les limites : "Lors du premier match de la sélection. Comme le coup d’envoi était à 11 heures, je suis allé chercher mon fils à l’école vers 10h30. J'avais eu un problème car je l’avais ramené en pleurs aux alentours de 14 heures après la défaite de l’Albiceleste…"

"Je ne veux pas qu’il y ait un France-Argentine en finale…"

C’est une hypothèse qui a forcément pris de l’ampleur au fur et à mesure que la compétition avançait. L’équipe d’Argentine pourrait affronter l’équipe de France en finale du Mondial.

Un dénouement qui serait dur à vivre pour le Castrais : "Je ne veux pas qu’il y ait un France-Argentine en finale… Je suis le seul Argentin au club, si jamais la France gagne, je vais me faire chambrer pendant des semaines (rires) ! À l’inverse, je mettrai quelques phrases mais j’ai plus à perdre qu’à gagner dans l’histoire."

Pour le chambrage, le choix se porte plutôt sur le Maroc, mais le caractère bien connu des Sud-Américains fait également son effet : "J’aimerais bien battre Kylian Mbappé. Il y a quelques mois, il avait critiqué nos sélections, ce serait bien qu'on le batte !"