Icon Sport

Un Tedder des grands jours, Tolofua en dedans : le baromètre de Usap-RCT

Un Tedder des grands jours, Tolofua en dedans : le baromètre de Usap-RCT

Le 24/09/2022 à 17:05Mis à jour

TOP 14 - La nette victoire de l’Usap devant Toulon (19-6), ce samedi, a été marquée par la très bonne prestation de Tristan Tedder et de son acolyte à la charnière, Tom Ecochard. Côté varois, Atila Septar et Christopher Eric-Tolofua ont été en difficulté.

Les tops :

Tristan Tedder

A Perpignan, on a plutôt l’habitude de voir Tristan Tedder briller par ses inspirations et son audace offensive. Samedi, sur une pelouse d’Aimé-Giral gorgée d’eau, le Sud-Africain a été d’une justesse et d’une intelligence précieuses dans la stratégie, secteur ô combien précieux eu égard aux conditions. Presque tous ses coups de pied ont été positifs. Sa justesse technique a été évidente sur l’essai en première main de Mathieu Acebes. Face aux perches, l’ancien Toulousain a assuré avec 14 points, à 5/7. Dans le jeu courant et sur les relances, enfin, le numéro 10 a été rassurant et très souvent inspiré (six plaquages cassés, tout de même). Une copie de très bonne facture.

Tom Ecochard

A l’image de son partenaire de la charnière, Tom Ecochard a brillé sous la pluie. L’intelligence tactique du numéro 9 a fait des merveilles : ses jeux au pied de pression et d’occupation ont constamment mis le RCT sous pression. Sur les rares ballons d’attaque qu’il a initiés, il a été d’une précision d’orfèvre. La charnière catalane, de manière générale, a donné une leçon de pragmatisme à sa vis-à-vis.

Genesis Mamea Lemalu

Aimé-Giral a retrouvé le Lemalu qu’il aime tant. Le puissant numéro 8 a été un des principaux fers de lance de la victoire catalane : crédité de deux franchissements et de deux plaquages cassés, il a constamment gagné ses impacts. En défense, il s’est aussi démené pour repousser les quelques assauts varois. Pour être performante, l’Usap a besoin d’un Lemalu de cet acabit. Son carton jaune, que l’on peut trouver sévère, est tout pardonné.

Les flops

Atila Septar

Atila Septar n’a pour ainsi dire presque rien réussi sur la pelouse d’Aimé-Giral. Défensivement, il a été aspiré par la combinaison mise en place par les Catalans sur l’essai de Mathieu Acebes. Offensivement, il a touché très peu de ballons et, sur le meilleur qu’il a eu à négocier, il a commis un en-avant dommageable sur un surnombre au large.

Christopher-Eric Tolofua

D’entrée, il n’a pas rassuré les supporters toulonnais avec un premier lancer pas droit (8e). Il a encore dévissé à la 17e minute. Dans le jeu courant, on l’a peu vu. Au-delà de son cas, la touche toulonnaise a souffert d’inefficacité, avec une demi-douzaine de munitions égarées ou cafouillées.

Swan Rebbadj

Avouons-le : il n’a pas été simple de déterminer qui méritait de figurer dans cette catégorie des flops côté toulonnais tant les Varois ont globalement déçu. Swan Rebbadj, à l’image de nombre de ses partenaires, a trop rarement trouvé de l’avancée et gagné les impacts. Offensivement, le flanker a été discret avec une seule charge. Les difficultés de l’alignement varois sont également à prendre en compte. Un impact bien trop faible eu égard au statut du joueur.

Contenus sponsorisés