Vidéo - "Si les Bordelais font une 'XV de France 2011', ils seront champions"

08:55

Maynadier s'en prend aux médias : "Arrêtez d'écrire que l'UBB est en danger"

Maynadier s'en prend aux médias : "Arrêtez d'écrire que l'UBB est en danger"

Le 14/09/2022 à 10:18Mis à jour Le 14/09/2022 à 21:22

TOP 14 - Le talonneur de l’UBB s’en est pris aux médias qui suivent son club, ce mardi en conférence. Pour lui, ils n’aident pas suffisamment son équipe. Une sortie surprenante pour le talonneur international (8 sélections), joueur cadre du vestiaire de l'UBB et régulièrement utilisé par Christophe Urios depuis son arrivée en Gironde.

Clément Maynadier, le talonneur international de l’UBB s’en est pris aux médias, mardi lors d’une conférence de presse. Il a réagi tout de suite en réponse à la question suivante. " Vu les résultats du début de saison, est-ce que la réception de Castres ressemble déjà à un passage obligé ? " On rappelle que l’UBB a perdu ses deux premières rencontres, à domicile face à Toulouse puis à Montpellier.

Le talonneur a alors rétorqué : "On est au début du championnat, on est à la 2ème journée, si on commence à se mettre le court-bouillon maintenant, on va se faire ch... les 24 journées qu'il va rester. Arrêtez d'écrire que l'UBB est en danger, arrêtez un peu. L'année dernière, Toulon a fait un début de saison compliqué. A la fin ils jouaient les six. Castres n'était pas bien la première partie du championnat, ils finissent premiers." "Vous écrivez pour écrire, a poursuivi le talonneur. Je vous le dis gentiment mais franchement ça me gonfle, parce que vous ne nous aidez pas. Je ne vous demande pas de mentir mais je vous demande juste de dire la vérité et d'être des journalistes de club. A Toulouse, ils aident Toulouse, à Brive, ils aident Brive, à La Rochelle, ils aident La Rochelle. Quand on perd...voilà, quand on gagne, ça ne va pas non plus. Je suis obligé de vous le dire."

Il s'adresse à un journaliste en particulier : "Quand tu poses la question sur Matthieu (Jalibert, N.D.L.R.) en tête de turc du Top 14, ça n'a rien à foutre là... Si on veut faire du Gala et du Voici, abonnez-vous à Gala et à Voici. Nous, on vient pour faire du rugby donc toutes vos polémiques à deux balles, faut arrêter. C'est fini. On est bonnard avec vous, on vient et vous derrière vous nous saccagez. Mais je ne vous demande pas de mentir, juste de dire la vérité. C'est comme ça dans tous les clubs. Ne me faites pas croire le contraire."

"Faire plaisir à nos supporters, voilà à quoi on va s’attacher"

Évidemment, Clément Maynadier est libre de ses propos qui n’engagent que lui. Nous sommes libres aussi d’estimer qu’il y avait une part d’exagération dans ses déclarations. Il est difficile de dire que l’UBB a été l’objet d’une campagne de presse hostile (certaines voix disent même le contraire). La beauté du match perdu de très peu face à Toulouse en ouverture a été soulignée. L’expérience nous montre aussi que dans une saison, dans tous les clubs, les joueurs et les entraîneurs aiment à un moment donné se resserrer et se victimiser dans l’adversité. C’est une constante pour se motiver et surmonter ses doutes. Ça fait partie du jeu. Et un media n'a pas à aider un club.

Le talonneur international s’est ensuite déplacé sur le terrain sportif stricto sensu : "On reçoit un match. On a perdu à la piaule le premier match, on a envie de gagner et de faire plaisir à nos supporters, voilà à quoi on va s’attacher. On va bien les recevoir, c’est une équipe solide, elle a fini première la saison dernière, elle aurait dû gagner au Racing, elle en a mis 30 au Stade Français. Ils ont des avants surpuissants, des arrières qui courent à 10.000, voilà…"

Contenus sponsorisés