• Top 14 - Tom Ecochard (Perpignan)
    Top 14 - Tom Ecochard (Perpignan)

Écochard, Iturria : deux polémiques, une même sanction

Le

TOP 14 - L'un a écopé d'un jaune, l'autre d'un rouge. Pour l'un, la décision arbitrale a été jugée trop laxiste, pour l'autre trop sévère. Mais au final, Tom Ecochard et Arthur Iturria ont écopé de la même sanction devant la commission de discipline de la LNR : trois semaines de suspension. Deux cas qui font beaucoup parler.

Lorsqu'à la 17e minute d'un Perpignan - Lyon décisif, Tom Ecochard découpait spectaculairement Davit Niniashvili, il y eut deux réactions. D'abord la peur pour la santé de l'arrière lyonnais, dont la tête a, selon les images, été largement touchée par l'épaule du demi de mêlée perpignanais. Puis la surprise quand M. Dufort, l'arbitre de la rencontre, décidait de sortir "seulement" un carton jaune envers Ecochard. Jugeant que le plaquage de ce dernier touchait d'abord l'épaule de son adversaire, l'officiel du match se montrait plutôt clément, ce qui ne manquait pas de faire réagir.

Pour vous, ce choc aurait-il mérité davantage le rouge ?
On vous laisse juger ! ?#USAPLOU pic.twitter.com/UUKwRTUemP

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) October 29, 2022

Mais il fut en fait déjugé, ce matin, par la commission de discipline de la LNR. Convoqué, Ecochard s'est vu être suspendu pour un acte de "brutalité" et plus particulièrement de "donner un coup de poing ou frapper avec la main ou le bras (y compris un plaquage cravate)". C'est le degré moyen de l'échelle de gravité qui a été retenu, soit une suspension de six semaines. Six semaines, réduites à trois après la prise en compte des circonstances atténuantes (reconnaissance de culpabilité, expression de remords, casier disciplinaire vierge).

Je fais 110kg donc je n'ai pas pu freiner sur trente centimètres

Au final, grâce au protocole "Head Contact Process" de World Rugby, Ecochard pourrait même voir sa suspension être de nouveau baissée d'une semaine. Son geste maladroit et spectaculaire ne devrait donc le priver que des rencontres face à Bordeaux-Bègles et Toulouse. On pourrait alors se dire qu'il sen sort bien, surtout lorsqu'on zyeute la sanction infligée au troisième ligne clermontois, Arthur Iturria. Pour une charge à l'épaule sur Baptiste Delaporte, l'Auvergnat à lui aussi été suspendu trois semaines.

Pourtant, même si son épaule touche la tête de son vis-à-vis sur une obstruction, le carton rouge infligé par M. Raynal avait enragé les Clermontois. "Je n'ai aucunement l'intention de le toucher et de lui faire du mal, se défendait même le principal intéressé. Je pense que c'est regrettable car ce sont des faits de match qui arrivent tous les week-ends. C'était la 70e minute, je fais 110kg donc je n'ai pas pu freiner sur trente centimètres..." Suspendu pour "jeu dangereux", il était lui aussi suspendu six semaines, puis trois en raison des circonstances atténuantes. Dans les deux cas, ces sanctions n'ont pas fini de faire parler...