• Top 14 - Thierry Paiva (La Rochelle) face à Brive
    Top 14 - Thierry Paiva (La Rochelle) face à Brive

Paiva : "Ce match de Pau a été une bonne piqûre de rappel"

Par Rugbyrama
Le

TOP 14 – Les Rochelais se sont bien repris après le cuisant revers subi contre Pau la semaine dernière. En venant s'imposer à Brive (19-17), Thierry Paiva et les Maritimes ont su corriger le tir. Le pilier revient sur cet électrochoc...

Après la claque reçue face à Pau, une victoire était-elle impérative à Brive ?

Nous avons été sous pression toute la semaine, car face à Pau, nous n'avions pas répondu présents surtout dans l'état d'esprit. Aujourd'hui (samedi), tout n'a pas été parfait, mais dans l'engagement toute l'équipe s'est rattrapée malgré quelques petites erreurs, des détails que l'on a encore à peaufiner. Mais on voit que quand on arrive avec un bon état d'esprit, on se rapproche de la victoire. Face à Brive, on a su gagner grâce à cela. Prendre ces quatre points était essentiel d'autant que nous venions d'en perdre quatre à la maison, la semaine dernière. Tous les points vont compter et il faut que l'on continue.

Malgré tout, on a senti de la fébrilité dans votre jeu...

Nous avons commis des erreurs car nous n'étions pas connectés tous ensemble, mais on a toujours su rattraper le coup grâce à l'envie de tout le monde. Maintenant que nous avons remis l'état d'esprit en place, nous allons pouvoir travailler sur notre jeu, sans oublier les bases du combat.

Avez-vous eu peur en fin de match après le retour des Brivistes ?

Le match aurait pu basculer en faveur des Brivistes avec cette dernière pénalité à la fin (manquée par Thomas Laranjeira à la 79e minute, NDLR). Et puis, il y a eu ces dernières minutes de défense où personne n'a rien lâché ou ne s'est mis à la faute. Tout le monde est resté concentré pour organiser la ligne défensive, pour monter mettre la pression. On a réussi à tenir bon... C'est positif.

Vous étiez menés à la mi-temps (10-9). Quel a été le discours ?

Sur les quarante premières minutes, nous avons été présents, nous concédons juste un essai sur interception. On savait que les Brivistes n'allaient rien lâcher. L'équipe s'attendait à un match vraiment compliqué ici, ce n'est jamais facile de venir gagner à Brive. Nous avions donc quarante minutes pour renverser la tendance, nous étions préparés pour ça. À la mi-temps, nous nous sommes dits qu'il fallait qu'on accélère le jeu, qu'on joue sur les espaces alors qu'en première mi-temps, nous voulions les défier frontalement. Maintenant, il faut trouver le juste milieu.

On sait de quoi on est capable si nous mettons l'état d'esprit

Nous n'avons pas senti une effusion de joie au coup de sifflet final. Pourquoi ?

Par respect pour Brive, car ils ont fait un très bon match. Après on sait aussi que tout n'a pas été parfait. Le chemin est encore long... L'objectif était de faire un résultat ici, on l'a fait !

Vous avez été en difficulté en conquête, comment l'avez-vous vécu ?

En touche, nous avons eu plus de mal que d'habitude mais c'est aussi le fait du très bon contre de Brive. Nous n'avons pas su nous adapter totalement. Après en mêlée, je nous ai trouvé plutôt bien surtout que Léo (Aouf) est rentré à droite, alors que c'est un gaucher habituellement. Mais il a apporté, aussi bien dans le jeu (Léo Aouf est l'auteur du seul essai rochelais, NDLR) qu'en mêlée fermée.

En quoi la défaite contre Pau vous a-t-elle aidé à venir gagner à Brive ?

Le match de Pau nous a mis un bon tir par rapport à l'état d'esprit. On a peut-être un bon groupe et une belle équipe, mais si on ne met pas l'esprit et le combat, dans le rugby, ça se termine par des défaites. Sur ce côté-là, ça a été une bonne piqûre de rappel. Maintenant, nous sommes prévenus. On sait de quoi on est capable si nous mettons l'état d'esprit...

Maintenant, place aux vacances...

On va pouvoir partir en vacances l'esprit un peu plus léger, et plus relâché pour se reposer avant de reprendre le travail en vue de la réception de Castres.