• Top 14 - Sébastien Piqueronies (Pau) et ses joueurs avant le match face au Racing 92
    Top 14 - Sébastien Piqueronies (Pau) et ses joueurs avant le match face au Racing 92

Pau doit éviter la panne sèche

Le | Mis à jour

TOP 14 - Dernière au classement et sur une série de trois défaites, la Section paloise ne doit pas rater son retour au Hameau face au Stade français, ce samedi, 17 heures. Une révolte est attendue par les hommes de Sébastien Piqueronies et son staff s'ils ne veulent pas s'enfoncer dans le bas de tableau.

De l’excitation, de l’engagement, de la révolte. Ce sont les mots du manager palois Sébastien Piqueronies au moment d’évoquer la dernière place de la Section après la défaite de son équipe dans la salle du Racing 92. Les Béarnais doivent remettre de l’essence dans leur réservoir pour éviter une panne sèche dès ce début de championnat alors que cette journée s’annonce déjà importante pour les formations en queue de classement. En effet, les quatre équipes qui sont actuellement en bas du tableau évoluent toutes à la maison lors de cette septième journée. Les vaincus pourraient se retrouver décrochés du peloton avec un écart qui serait significatif pour la première fois de la saison dans un championnat où tous les points seront chers au regard de ce début d’exercice.

Les Béarnais ont bien resisté jusqu’à la 67eme. Mais pour espérer mieux, il aurait fallu tenir davantage le ballon.https://t.co/LZ1EKKc4Ju

— Midi Olympique (@midi_olympique) October 10, 2022

"C’est à nous d’élever rapidement notre niveau pour commencer à trouver de la confiance"

En ayant glané aucun point de bonus jusqu’à présent, les Palois sont d’autant plus obligés de l’emporter face au Stade français. C’est un virage à ne pas manquer, même si le capitaine Beka Gorgadze répétait cette semaine qu’il était important de ne pas se laisser écraser par la pression : "Il ne sert à rien de se mettre sous pression après seulement six matchs de championnat. Nous avons encore beaucoup de matchs à jouer, donc c’est à nous d’élever rapidement notre niveau pour commencer à trouver de la confiance. L’écart est encore faible avec les autres équipes. L’Union Bordeaux-Bègles est quasiment dans la même situation que nous. Donc ça ne sert à rien de dramatiser même si les gens parlent beaucoup de cette dernière place mais on ne va pas baisser la tête. On va réagir car nous n’avons pas le droit de lâcher dans la tête."

Néanmoins, les Palois doivent se méfier de la venue du Stade français. L’équipe parisienne, secouée par les révélations de mouvements attendus dans le staff technique à la fin de la saison, est restée concentrée sur le sportif et a fait corps derrière son manager Gonzalo Quesada, infligeant une correction à Perpignan le week-end dernier. Le Stade français est en confiance et les statistiques démontrent que cette équipe est une des plus en forme en ce début de saison, s’appuyant sur la quatrième meilleure attaque et la troisième défense du championnat. Les coéquipiers des deux anciens palois Giovanni Habel Kuffner et Baptiste Pesenti n’ont surtout encaissé que neuf essais depuis le début de la saison (meilleur total à égalité avec Castres). Une rigueur défensive qui permet de voyager avec de l’ambition. Il faudra donc une grande équipe de Pau, capable de se transcender pour déjouer les statistiques (seulement onzième attaque et treizième défense) pour l’emporter.

Décidément, c'était le week-end du @SFParisRugby ! Si tu avais des soldats roses dans ton effectif, t'es le roi du monde !

Votre 1er token offert sur @royaltiz_off, nouveau partenaire, c'est par ici > https://t.co/WwudUNcRkB pic.twitter.com/OfJ1GbDz2p

— La Grande Mêlée TOP 14 (@lagrandemelee) October 12, 2022