• Top 14 - Maxime Lucu (UBB)
    Top 14 - Maxime Lucu (UBB)

Lucu : "C'est ça la vraie UBB"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Après un match nul obtenu de haute lutte, Maxime Lucu est revenu sur le sang-froid capital de ses hommes et la grande discipline des Bordelais. Un match référence pour l'UBB alors que le demi de mêlée s'envole avec le XV de France.

Quelle est votre réaction à chaud par rapport à ce match nul ?

Il y a un peu de tout mais on est satisfait au vu de la prestation et de l’endroit où on jouait. On voulait gagner ici et enchaîner après le Racing. Prendre deux points vu la physionomie du match est une réelle satisfaction, on est très contents.

L'essai de Tambwe est-il le tournant ?

Forcément mais on n’a jamais baissé de confiance sur cette première période. On a voulu mettre un gros volume de jeu mais on n’a pas eu de réalisme à l’inverse de Clermont. On sait que quand on met de la vitesse dans notre jeu on peut marquer et cet essai nous a fait du bien. Sur les deux premières séquences de jeu en seconde mi-temps on a récupéré six points, et c'est là où le jeu de l'UBB est le meilleur.

Vous avez subi deux grosses séquences en fin de match mais vous n'avez pas lâché, est-ce aussi une satisfaction ?

C'était un très bon endroit pour se tester. On savait qu’ils étaient sur une dynamique positive et aujourd’hui l’état d’esprit a été excellent et on n’a jamais rien lâché même quand on s'est fait percé. À 20-16 on ne prend pas d'essai et a contrario on marque grâce à Madosh c’est extrêmement satisfaisant. On se cherchait en début de saison et rien que pour cet état d'esprit, c’est le vrai UBB !

Avec la question habituelle : pour vous, qui est l'homme du match ?
Delguy ⚡️ou Tambwe ?https://t.co/9OXkl8UakL

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 22, 2022

Vous n'avez concédé que sept pénalités, un chiffre en nette amélioration depuis le début de la saison...

Oui en moyenne on concédait 14 fautes par match, on sait que c'est beaucoup trop en Top 14. À Clermont, on savait qu’on devait être en-dessous de 10 et franchement notre prestation a été énorme vu les séquences défensives qu’on s'est ramassé !

Vous avez également fait preuve de sang-froid...

Oui on monte en puissance et on se sent de mieux en mieux. Il y a encore des séquences à corriger qui ne demandent pas forcément de talent, notamment sur la discipline, mais c’est là où on a pêché à Lyon, Montpellier et Bayonne. Il fallait absolument qu’on corrige ce point aujourd'hui, on travaille très bien Y avait tout pour que l’état d’esprit soit de retour. Sans rien lâcher on a réussi à les mettre à mal sur des contres. Mais je retiens aussi qu'on a passé trente minutes dans leur camp et on n'a pas concrétisé. Il y a plein de facteurs qui font qu’on a été dans le dur. Si on veut gagner à l’extérieur il faut être plus réaliste et on aurait pu se rendre le match plus facile.

Un mot sur l'équipe de France, n'est-ce pas difficile de partir de Bordeaux alors que l'équipe monte en puissance ?

Bien sûr, c'est toujours compliqué de lâcher les copains. On sait que ce sont des périodes difficiles mais il faut prendre cela pour du positif. Je sais que l'équipe fera le boulot et travaillera très bien. On a une grosse réception contre Toulon où il faudra confirmer ces deux points à Clermont. Personnellement c’est du bonus de porter ce maillot bleu. Je vais à Marcoussis avec beaucoup de fierté parce que ce sont des matchs costauds. On va se mesurer avec ce qui se fait de mieux dans l’hémisphère sud et j’ai beaucoup d’appétit et d’enthousiasme. Ce sont des moments qu’il faut savourer, je me suis trop posé de questions quand j’y allais les premières fois. Espérons que l'équipe de France continue ce qu'elle a pu faire de très bien entre 2021 et 2022.

Propos recueillis par Clément Labonne