• Top 14 - Mathias Colombet (Section paloise)
    Top 14 - Mathias Colombet (Section paloise)
  • Top 14 - Section paloise - Jack Maddocks
    Top 14 - Section paloise - Jack Maddocks

Colombet : "Bayonne ? Ça va être un match stratégique et une vraie bataille mentale"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Touché aux ischios (déchirure) en début de saison, Mathias Colombet est resté loin des terrains pendant plus de deux mois. L'arrière et ailier de Pau a fait son retour face aux Cheetaths lors de la première journée de Challenge Cup. À l'aube de la réception de Bayonne (vendredi, 18h45), le Landais d'origine revient sur son parcours et ses ambitions avec la Section paloise.

Vous êtes arrivé à Pau en 2014, pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Je suis originaire d'Aire-sur-l'Adour, entre Pau et Mont-de-Marsan. En cadet on a le choix entre partir à Pau ou à Mont-de-Marsan et j'ai choisi de suivre mon meilleur pote, Romain Buros. On est arrivés ensemble à la Section. On se battait un peu les postes d'arrière/ailier. Mais comme il allait plus vite que moi je jouais à l'arrière et lui à l'aile (rires). Ensuite il est parti à Bordeaux et c'est finalement ce qui m'a libéré la place avec les pros.

Vous avez également fait un passage par le rugby à 7 ?

J'ai été prêté au rugby à 7 lors de mes premières années à Pau. J'ai fait un an de prêt et un an en contrat avec la fédération. Je me suis vraiment régalé, c'était une super expérience, j'ai beaucoup voyagé et joué dans plein de stades avec un super groupe. Ensuite Sébastien Piqueronies est arrivé à Pau. Il m'a appelé l'été pour que je re-signe à la Section parce qu'il voulait des mecs d'ici pour recréer une identité au club. Pour moi, c'était une belle opportunité de retrouver mes amis et d'avoir à nouveau ma chance avec Pau donc je n'ai pas hésité une seconde.

Quand vous êtes revenu, la Section paloise avait déjà recruté un arrière...

Oui, quand je suis arrivé, Jack Maddocks venait d'être recruté. Je savais que ça allait être compliqué. J'étais plutôt troisième sur le poste. Finalement Antoine Hastoy jouait en dix, Zack Henry un peu à l'arrière donc j'ai commencé à jouer à l'aile parce qu'il y avait pas mal de blessés. Avec la blessure de Maddocks j'ai pu enchaîner les matchs.

Comment vivez-vous la concurrence ?

J'ai toujours bien vécu la concurrence parce qu'on a un super groupe à Pau, l'ambiance est bonne donc la concurrence est saine. Et puis Jack (Maddocks) est bien meilleur que moi dans tous les domaines (rires). Je suis vraiment content qu'il soit là car c'est vraiment une plus-value pour le club. Je suis content de pouvoir jouer avec lui.

Top 14 - Section paloise - Jack Maddocks
Top 14 - Section paloise - Jack Maddocks

La saison dernière vous avez enchaîné les commotions ce qui vous a éloigné des terrains plusieurs mois. Comment avez-vous vécu cette période ?

J'ai fait trois commotions en trois mois donc je n'ai pas joué. C'était une période compliquée c'est vrai mais je ne me plains pas parce que je n'avais aucun symptôme même après la grosse commotion à Bordeaux. J'ai été très bien suivi avec beaucoup d'examens et de tests. En discutant avec le staff on a trouvé que cette période serait une opportunité de me développer physiquement. J'ai donc fait un stage à l'INSEP avec l'équipe de France de sprint pour améliorer ma vitesse parce que c'est un de mes points faibles (rires). Au final ces commotions ont été une opportunité. Ce qui était le plus compliqué c'était de ne pas pouvoir jouer alors que j'étais à 100%. Je m'entraînais comme les autres mais sans les contacts.

Vous êtes un arrière de formation mais à Pau, vous jouez plus souvent à l'aile, est-ce que cela vous dérange ?

Au début c'est vrai que je râlais un peu (rires). Parce que je préférais vraiment jouer à l'arrière mais au final je m'y suis fait et aujourd'hui je préfère presque être ailier ! Je suis beaucoup plus libre offensivement et je peux me balader sans avoir à assurer à l'arrière si on perd un ballon. Dans notre jeu, l'ailier est un peu un électron libre donc c'est vraiment sympa de jouer à ce poste. Dans les nouveaux systèmes de jeu, à l'aile, on me demande un peu les mêmes choses que si je jouais à l'arrière. Être bon sous les ballons hauts, sur la couverture... Dans notre projet de jeu il n'y a pas vraiment de poste derrière à part le 10. Tous les trois-quart peuvent être derrière les avants et c'est le premier qui est disponible.

✍️ ????????????

? Déjà sous contrat jusqu'en 2023, ??????? ???????? portera le maillot Vert et Blanc jusqu'en 2️⃣0️⃣2️⃣5️⃣ ? https://t.co/Pv6YLHaqh9#HonhaSection pic.twitter.com/f1aSFGYka3

— SectionPaloise (@SectionPaloise) April 13, 2022

Actuellement 12e du championnat, quels sont les objectifs à la mi-saison ?

L'objectif c'est de basculer du bon côté. Après la défaite contre le Stade français à la maison, on ne s'est pas caché les choses. On a perdu le match alors qu'on menait de 20 points. Ce match a été un électrochoc. On s'est dit qu'on jouait le maintien et que ça allait être compliqué. Depuis ce match je crois que cela fait sept matchs qu'on prend des points que cela soit en Top 14 ou en Challenge Cup. On ne va pas dire qu'on est sorti d'affaire mais on voit la zone rouge s'éloigner et c'est tellement serré au-dessus qu'on ne veut pas le dire mais dans un coin de notre tête on espère enchaîner quelques victoires pour basculer du bon côté. Dans ce cas-là, la fin de saison serait plus sympa.

Vous recevez l'Aviron bayonnais, comment avez-vous préparé cette rencontre ?

Comme les autres matchs. On a bien analysé les stratégies. Franchement Bayonne fait une grosse moitié de saison, ils s'accrochent à tous les matchs. Ils sont un peu comme nous dans l'état d'esprit. Devant ils sont irréprochables et derrière ils ont Lopez en chef d'orchestre qui gère tout. Ça va être un match stratégique et une vraie bataille mentale.

Vous jouez le 23 décembre puis le 31, que pensez-vous de la programmation du Boxing Day ?

Je préférerais passer les fêtes en famille comme tout le monde mais on ne peut pas se plaindre, on vit de notre passion et ça fait partie des contraintes si on peut dire ça comme ça. On est tellement chanceux de vivre de notre passion qu'on ne peut pas vraiment se plaindre.

⏳ J-3️⃣ avant la réception de l' @avironrugbypro pour le Boxing Day !

?️❌ Dans un Hameau à guichets fermés !

? Hâte d'y être ?#SPAB #TOP14 #HonhaSection pic.twitter.com/rSX7wVRkoM

— SectionPaloise (@SectionPaloise) December 20, 2022