Icon Sport

Le temps de la renaissance pour Plisson et Clermont ?

Le temps de la renaissance pour Plisson et Clermont ?
Par Rugbyrama

Le 27/09/2022 à 12:03Mis à jour

TOP 14 - Le demi d’ouverture clermontois est sur un petit nuage. Après sa performance majuscule contre La Rochelle, son ancien club, Jules Plisson s’est confié auprès de RMC sur les ambitions des Jaunards après ce premier match référence.

Le temps d’une saison, Jules Plisson avait perdu le sourire. "Mis au placard" par Ronan O’Gara sur quasiment tout l’exercice 2021-2022, l’ancien ouvreur du Stade français est venu changer d’air en Auvergne. Si son arrivée n’a pas suscité un engouement populaire à Clermont, le demi d’ouverture a rongé son frein pendant cinq rencontres, amicaux inclus, avant de débuter face aux Maritimes. Une rencontre déclic pour Plisson, dont le langage corporel contrastait avec celui de sa dernière année rochelaise.

Point levé, sourire rageur, le numéro 10 clermontois a avoué sur RMC revivre au milieu des volcans, où il a été ovationné ce dimanche : "Je me suis posé beaucoup de questions la saison dernière, mais je savais rapidement que j’allais à Clermont. Et aujourd’hui, je suis épanoui ici. L’une des raisons principales de ma venue a été la présence de Jono Gibbes et je me sens vraiment soutenu. Je me sens bien physiquement, avec les coéquipiers, pour l’instant tout va bien !" abondait Plisson qui est cette année en concurrence avec Anthony Belleau au poste d'ouvreur numéro 1. "L'important est que l'on soit tous les deux performants. Les saisons sont très longues, Anthony et moi pouvons jouer à d'autres postes comme ce dimanche, donc la concurrence est très saine !"

Top 14 - Anthony Belleau (Clermont) face au Stade français

Top 14 - Anthony Belleau (Clermont) face au Stade françaisIcon Sport

Avec sept arrivées pour compenser les départs de plusieurs cadres (Parra, Lopez, Fofana...), Jules Plisson refuse à penser que l’effectif auvergnat est moins fourni que les cadors toulousains, montpelliérains ou rochelais. "J'ai envie de remettre l'ASM là où elle doit être. Il ne faut pas oublier qu’il nous manque Vahaamahina, Yato, Van Tonder, Lavanini, Moala, Delguy doit arriver… notre groupe est très costaud ! Je suis certain qu’on peut réaliser quelque chose cette saison". Mais avant de parler de titre, Clermont doit d’abord confirmer contre Lyon et consolider sa place dans le top 6.

Clermont dans les six, une première depuis… mai 2021

Les supporters clermontois rêvent que cette victoire de prestige soit le début du retour en force de l’ASM. Comptablement, les Clermontois sont quatrièmes, une place qu’ils n’avaient plus occupée mai 2021. Seulement quatre journées se sont disputées et il reste de longs mois de compétition pour que les Auvergnats résistent à la meute de concurrents aux barrages. Arthur Iturria préfère d’ailleurs garder la tête froide : "C’est anecdotique à ce moment de la saison. Avec cette victoire, nous allons pouvoir travailler plus sereinement cette semaine. Je préfère être à cette place que 13ème comme nous l’étions au coup d’envoi. Maintenant, l’objectif est de rester dans le top 6 mais on sait que c’est compliqué. Il faut vite que l’on bascule sur la réception de Lyon. On n’a pas le temps de trop savourer, d’autant que nous avons l’ambition de rester invaincu à domicile toute la saison" analysait le capitaine des Jaunards. Le flanker devait sans doute avoir en tête la performance majuscule réalisée la saison précédente contre Toulouse, un soir de 1er janvier, qui n’avait ensuite pas été confirmée dans le jeu et les résultats.

Tomas Lavanini (Clermont)

Tomas Lavanini (Clermont)Icon Sport

Si le président Jean-Michel Guillon a annoncé que ses joueurs jouaient le bouclier de Brennus dès cette saison, les Clermontois devront reproduire ce type de contenu tout au long de l’exercice 2022-2023. À ce jour, l’ASM est d’ailleurs en constante progression dans son jeu depuis la première journée et voit certains poids lourds de son effectif revenir sous la maillot jaune et bleu. Tomas Lavanini et Bautista Delguy doivent arriver cette semaine, et selon les informations de La Montagne, Clermont devrait disposer de Sébastien Vahaamahina.

Julien Hériteau et Fritz Lee, blessés ce dimanche, devraient eux passer par l’infirmerie. Davit Kubriashvili, arrivé la semaine dernière en tant que joueur additionnel, est lui touché au genou et se retrouve très incertain pour la réception de Lyon (samedi, 17 heures). Une réception presque aussi capitale que la victoire contre le champion d’Europe.

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés