• Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)
    Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)

Le Racing 92 frappe fort à Toulon grâce à un grand Gibert

Le | Mis à jour

TOP 14 - Le Racing 92 s'impose (14-31) face à Toulon en faisant preuve d'une parfaite maîtrise des éléments. Plus consistants sur leurs offensives, les Franciliens, pourtant remaniés, ont dicté leur rythme avec une domination dans l'orientation offensive. Les visiteurs s'installent sur le podium du championnat tandis que les Varois cèdent du terrain sur le peloton des qualifiables.

Si la coupe d'Europe était dans un coin des têtes selon les formations, les Franciliens avaient choisi de rajeunir leur formation, Toulon avait pour mission de rattraper les points perdus ces dernières semaines. Avec l'obligation de s'adapter aux conditions humides, les débats se cantonnaient très vite sur le petit périmètre. Sans occulter un jeu d'occupation à outrance mais de circonstance pour repousser les blocs défensifs respectifs. Baptiste Serin ouvrait les hostilités après un travail des avants bénéfique (3-0, 3ème). Pas de quoi inquiéter les rivaux du soir, focalisés sur la tactique à employer et l'application à soumettre pour tenter de déjouer les pronostics.

Antoine Gibert, à deux reprises, viendra récompenser les siens, suite à des incursions positives (3-6, 20 ème). Toulon réagira timidement, avec la botte de Baptiste Serin comme seul préalable à une stérilité offensive désarmante dans ce premier acte (6-6, 23 ème). Les hommes de Laurent Travers s'enhardissent et trouvent des solutions. Sans une interception géniale de Luc sur sa ligne, les Franciliens pouvaient donner plus de consistance au tableau d'affichage. Ce n'était que partie remise, avec un jeu de pression pertinent et une dernière pénalité de Gibert donnant un avantage symbolique à la pause pour les visiteurs (6-9, 39 ème). Ce duel allait-il sortir de sa torpeur dans le deuxième acte ?

Le Racing 92 frappe fort à Toulon grâce à un grand Gibert !#RCTR92 #TOP14

Le film du match > https://t.co/ZJDIzFZ7Vf pic.twitter.com/YtVsj8UZZD

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 4, 2022

Les Franciliens sans complexes

Le ton était donné par les visiteurs, toujours aussi enclins à envoyer du jeu, et plus précis dans les lancements. Iribaren s'échappera derrière Kamikamica pour inscrire le premier essai de la rencontre et refroidir aussi l'ambiance (6-14, 45 ème). Toulon répondra avec véhémence, d'abord par une pénalité de Serin puis surtout un essai de Gigashvili en force, récompensant un travail de sape des avants varois (14-14, 57 ème). Une joie de courte durée après un service au pied millimétré de Gibert auprès de Klemenczak. Le centre francilien capte le rebond favorable et file entre les poteaux pour l'essai imparable (14-21, 61 ème). L'estocade dans les têtes toulonnaises assurément.

Portés par leur envie débordante, les visiteurs accentuaient leur domination sans partage, face à des Varois soporifiques et perdus dans leur rugby. Avant une pénalité qui sécurisait quasiment la victoire d'Iribaren (14-24, 71 ème), le Racing 92 appuyait jusqu'au bout avec l'essai de Ben Volavola dans les ultimes secondes pour parachever le succès (14-31, 79 ème). Un score lourd de sens pour les Franciliens qui signent un cinquième succès consécutif en championnat et glanent la seconde place au classement derrière le Stade Toulousain avant la réception du Leinster la semaine prochaine en Champions Cup.

Un revers inquiétant pour les Varois aussi, vaincus à la régulière à Mayol sans être jamais parvenus à inverser la tendance, en laissant des points précieux en route avant d'entamer la moins prestigieuse Challenge Cup samedi prochain.