Midi Olympique

Le Castres olympique en stage à Saint-Lary : y'a du soleil et des datas !

Le Castres olympique en stage à Saint-Lary : y'a du soleil et des datas !
Par David Bourniquel via Midi Olympique

Le 12/08/2022 à 16:07Mis à jour

TOP 14 - C’est un CO studieux et détendu qui terminait vendredi son traditionnel stage de présaison à Saint-Lary-Soulan (65). Sous un beau soleil estival, les corps ont été mis à rude épreuve, sous l'œil implacable du drône et le diktat du GPS.

Les joueurs du CO continuent leur préparation et la montée en puissance qui doit les conduire jusqu’ au 3 septembre prochain, jour d’ouverture du Top 14, où les Tarnais se déplaceront sur la pelouse synthétique hyper-rapide du Racing 92. Ce vendredi marquait donc la fin de leur traditionnel stage de présaison à Saint-Lary-Soulan (65), où les hommes du quintet Broncan-Darricarrère-Kockott-Caballero-Wihongi ont leurs habitudes. Le cadre, idyllique, leur offre en effet tout le confort nécessaire pour travailler « comme à la maison » tout en profitant de l’air vivifiant de la montagne et en recréant les conditions d’une mise au vert toujours bénéfique pour l’esprit de corps et la construction d’un groupe.

Sérieux et concentration

Pour autant, le fait de sortir de la routine du Tarn et du Levézou n’est pas synonyme de repos ou de coupure dans l’effort, loin de là. Les joueurs du Castres olympique ayant repris plus tard que la plupart de leurs concurrents pour avoir disputé la finale du dernier Top 14, ils n’ont pas de temps à perdre s’ils veulent être prêts pour l’ouverture de la prochaine saison, qui se profile déjà à l’horizon.

Divisés en plusieurs cellules, les membres de l’effectif professionnel, renforcés par de nombreux espoirs, ont multiplié les ateliers. Rory Kockott, qui effectue cet été ses premiers pas dans le rôle de l’entraîneur de la défense, a donné de la voix, tout comme Yannick Caballero et David Darricarrère, toujours prompts à faire passer les consignes. Rory Kockott s’exprime à la fois en français et en anglais pour rendre son message audible par le plus grand nombre. Au quatre coins du terrain, c’est studieux et ça travaille dur. Mathieu Babillot, en bon capitaine, demande toujours plus de sérieux à sa phalange : "Pendant les exercices, on limite la communication au maximum, les gars ! Je ne veux rien entendre, on se contente de nos annonces et on se tait !"

Top 14 - Santiago Arata (Castres) se prépare à attaquer la nouvelle saison, qui débutera à la Paris La Défense Arena face au Racing 92

Top 14 - Santiago Arata (Castres) se prépare à attaquer la nouvelle saison, qui débutera à la Paris La Défense Arena face au Racing 92Midi Olympique

Une vie autour du stade

Pendant que les joueurs … jouent, les alentours du stade fourmillent de vie. Cette dernière journée de stage est ainsi l’occasion de rendre hommage à tous les hommes de l’ombre qui rendent possible la vie d’une équipe de Top 14 : Adrian Lungu et son pool « logistique » pour le confort des joueurs, Vincent Giacobbi, Julien Ribeyrolle et la petite « armée » de préparateurs physiques qui suivent les joueurs au plus près grâce à des technologies toujours plus modernes. On vit ainsi un drône survoler longuement le vénérable stade saint-laryen durant les exercices, dans un but d’acquisition d’images. Au sol, ce sont les GPS qui tournaient à plein régime, fixés via brassières dans le dos des joueurs. Les données, analysées en direct par le pôle « physique » du staff sont exploitées en temps réel : "Tu es sûr qu’Aurélien (Azar, N.D.L.R) était prévu dans ce groupe pour cet exercice ?" questionnait ainsi Julien Ribeyrolle. Les temps et les charges de travail sont ainsi adaptés « à la carte », pour chaque joueur, afin de lui garantir la meilleure préparation et la meilleure récupération. Du travail d’orfèvre que les Castrais auront l’occasion de valider vendredi prochain, à Montauban, où ils disputeront face à l’USM le désormais traditionnel trophée « Ibou » Diarra pour ce qui sera leur premier match amical de présaison.

Contenus sponsorisés