• Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)
    Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)

Le baromètre de Castres - Racing 92 - Gibert étincelant, Baudonne suprenant, Barlot maladroit

Le

TOP 14 - Castres et le Racing se sont quittés sur un score de parité, 26-26. Le jeune ouvreur francilien Antoine Gibert s’est illustré, tout comme son (encore plus jeune) coéquipier Maxime Baudonne. En revanche Gaëtan Barlot s’est montré imprécis dans ses lancers et Cameron Woki peu actif.

Les Tops

Antoine Gibert

Le minot du Racing 92 a encore montré toute l’étendue de son talent offensif sur la pelouse du stade Pierre Fabre. Supérieur techniquement, son aisance balle en main en fait une menace permanente pour la défense adverse. Sa relance folle, initiée juste avant la mi-temps avec son arrière Max Spring et qui fut conclue par l’essai de Maxime Baudonne témoigne à elle seule de son talent. Il s’est également montré précis au pied, ce qui réhausse encore son bilan.

Les résultats du multiplex de cette 14ème journée de Top 14 !! ?

Les films des matchs > https://t.co/ieq8rKHiVo pic.twitter.com/lPKps5uNXt

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 31, 2022

Maxime Baudonne

Le gamin de 20 ans, formé à Courbevoie enchaîne les rencontres. Il n’a que 20 ans, mais il ne déçoit pas. Alors Laurent Travers et tout son staff lui fait confiance. Et ils ont bien raison. Samedi soir, Maxime Baudonne fêtait sa quatrième titularisation, la troisième de suite. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a fait le boulot. Propre dans ses interventions, il ne s’est pas ménagé pour porter le ballon et s’est montré appliqué en défense.

Filipo Nakosi

L’ailier fidjien du Castres Olympique a encore marqué un de ces essais dont il a le secret. A la 18ème minute, alors que le CO était à la manœuvre dans les 22 mètres franciliens, une mauvaise passe a contraint Benjamin Urdapilleta à renverser le jeu dans le fermé. Il trouva là Filipo Nakosi qui redressa sa course, accéléra, déchira toute la défense francilienne et marqua le premier essai de la rencontre qui permit au CO de reprendre l’avantage au score.

Les Flops

Gaëtan Barlot

Certes, l’international tricolore a encore brillé par son activité sur le terrain, tant en attaque qu’en défense. Mais il a encore trop de déchet dans ses lancers, dont deux n’ont pas été droits dans la seule première demi-heure (trois en tout dans la première mi-temps) et un autre qui lobba son sauteur. Un manque de fiabilité qui aurait pu faire les affaires des Racingmen, qui, heureusement pour Barlot, se sont montrés aussi maladroits.

Nick Champion de Crespigny

Le flanker australien du CO n’a pas eu son rendement habituel. Peu vu en attaque et discret en défense avec seulement cinq plaquages réussis, le troisième ligne aile a été remplacé à la mi-temps par le staff castrais. Son remplacement, Baptiste Cope, a mis moins d’un quart d’heure pour réaliser autant de plaquages et gratter un ballon importantissime non loin de sa ligne d’en-but. Un match à oublier pour Champion de Crespigny.

Cameron Woki

Entré en jeu de façon précoce pour pallier la sortie sur commotion du Namibien Bressler à la 32ème minute, le deuxième ligne du XV de France a eu beaucoup de temps de jeu. Le problème, c’est qu’on ne l’a pas beaucoup vu sur la pelouse de Castres, tant en attaque qu’en défense. On comprend pourquoi il a perdu sa place de titulaire dans les dernières semaines et va devoir se remobiliser en cette année de Coupe du monde.