• Top 14 - Benjamin Urdapilleta (Castres)
    Top 14 - Benjamin Urdapilleta (Castres)
  • Top 14 - Anthony Belleau (Clermont)
    Top 14 - Anthony Belleau (Clermont)

Le baromètre de Castres-Clermont : Urdapilleta dompte le vent, Belleau dans la tempête

Par Rugbyrama
Le

TOP 14 - Dans une rencontre qui ne restera pas dans les annales, Castres a finalement pris le meilleur grâce à l’insubmersible Urdapilleta. À l’inverse, Anthony Belleau pourra s’en vouloir d’avoir laissé échapper cinq points au pied…

Les Tops :

Benjamin Urdapilleta

Avec le vent dans le dos en première mi-temps, l’Argentin a parfaitement mené le tempo du jeu castrais. À l’image de ses deux pénalités réussies, le Puma a très vite permis à ses partenaires de mener au score. Surtout, le Castrais a permis à ses hommes de se donner de l’air à plusieurs reprises dans le premier acte avec de long jeux au pied. Dès l’entame de la seconde période, Urdapilleta s’est bien mis au soutien de Botitu sur la première action du CO qui aurait pu aboutir à un essai. Son coup de pied contré amenant l’essai de Tiberghien n’aura finalement pas eu d’impact. Son essai en fin de rencontre a même scellé le sort de la rencontre. Avec 21 points, l'Argentin a porté le CO.

Les avants clermontois

Le huit de devant castrais a longtemps souffert face aux avants montferrandais. L’essai de Baptiste Jauneau en est d’ailleurs la parfaite illustration. Le pack auvergnat a avancé sur vingt mètres avant de permettre au jeune numéro 9 d’aplatir sur une action maligne. En mêlée fermée, la première ligne clermontoise a également récolté plusieurs pénalités face à leurs adversaires, jusqu’à l’entrée de Levan Chilachava, qui a remis la mêlée castraise en ordre de marche.

Geoffrey Palis

Comme à son habitude, l'ailier français a rendu une copie sobre avec beaucoup d'activité. À la fin de la rencontre, Geoffrey Palis termine avec le plus de mètres parcourus ballon en main.

Les Flops :

Anthony Belleau

L’ouvreur clermontois a souffert de la comparaison avec son opposant de l’après-midi. Face au vent tarnais, Anthony Belleau n’a jamais pu donner d’avancée suffisante à ses coéquipiers lors des nombreuses pénaltouches acquises par ses coéquipiers en première période. Pire, sa pénalité tentée à la 18ème minute, largement dans ses cordes, n'a pas validé la domination territoriale de l’ASM. Un coup de pied par-dessus peu inspiré deux minutes plus tard s’est payé cash.

Castres est revenu dans le camp auvergnat et a profité d’un cafouillage de Naqalevu pour inscrire le premier essai de la rencontre. Ses deux échecs au pied ont coûté très cher à Clermont, qui aurait pu ramener les quatre points de la victoire à Clermont.

Top 14 - Anthony Belleau (Clermont)
Top 14 - Anthony Belleau (Clermont)

Tomas Lavanini

Le chemin de croix continue pour l’Argentin. Peu en vue depuis son retour du Rugby Championship, Tomas Lavanini n’a pas vraiment rayonné à Pierre-Fabre. Sur ses cinq premiers ballons, le rugueux Puma a commis trois en-avant qui auraient pû couter cher à l’ASM. Sur les phases offensives, la puissance de l’Argentin a manqué même si le pack montferrandais fut la grande satisfaction du premier acte, amenant le premier essai clermontois.

L'indiscipline castraise

Le CO aurait pu se rendre le match plus facile. En menant 13-0 au milieu de la première période, les Castrais sont retombés dans leurs travers. Classés derniers du championnat sur la discipline, les hommes de Pierre-Henry Broncan ont malheureusement confirmé cette tendance. Dans le seul premier acte, les Olympiens ont été pénalisés huit fois contre quatre coups de sifflet pour leurs opposants. À la 48ème minute, c’est Adrea Cocagi qui sortait sur carton jaune pour accumulation de fautes.

Par Clément Labonne