• Top 14 - Teddy Thomas (La Rochelle)
    Top 14 - Teddy Thomas (La Rochelle)

L'antisèche : les recrues offrent le bonus aux Rochelais

Le

TOP 14 - Peu en réussite offensivement en première partie de match, La Rochelle a pu compter sur la forme de ses recrues estivales pour amener de la créativité et faire la différence dans la défense toulonnaise. Au final, c'est sur le score de 32 à 5 et avec un bonus offensif en poche que les Charentais repartent ce dimanche soir.

Le match : les recrues ont donné le bonus !

C'était incontestablement le choc de cette septième journée de Top 14. Le gagnant de ce duel entre Rochelais et Toulonnais avait l'occasion de monter à la deuxième place du championnat, derrière le Stade toulousain. Dans un match où le combat n'a jamais cessé, les défenses ont d'abord pris le pas sur les attaques. De nombreuses imprécisions gâchaient le spectacle, à l'image de l'en-avant de Uini Atonio après la superbe inspiration de Seuteni. Mais l'ancien Bordelais, arrivé cet été, a su faire la différence quelques minutes plus tard.

Le Stade rochelais ne fait qu'une bouchée de Toulon !

Le film du match > https://t.co/TTrbGo3uQn pic.twitter.com/bLSbpilAIB

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 16, 2022

Il débloquait la partie et lançait les Rochelais vers la victoire. Malgré l'essai de Bastareaud peu après, les Toulonnais n'ont jamais vraiment joué la gagne dans un match de plus en plus dominé par les locaux. Ces derniers étaient d'ailleurs portés par leurs recrues puisqu'après les grandes courses de Tanga, les essais de Teddy Thomas et Quentin Lespiaucq faisaient suite à celui de Pierre Bourgarit. Au final, c'est un bonus offensif presque inespéré qui tombe dans les mains du champion d'Europe en titre. La Rochelle peut remercier ses recrues.

Le fait amusant : West, Favre... Buteurs inhabituels

Ils n'ont pas connu la même fortune. Jules Favre et Ihaia West se disputaient un match dans le match ce dimanche : celui des tirs au but. C'est un fait assez amusant, quand on sait que les deux joueurs n'ont encore jamais buté cette saison. West - qui retrouvait d'ailleurs La Rochelle, ironie du sort - avait pourtant l'habitude de manier le tee lors des saisons précédentes, sous le maillot rochelais. Plusieurs fois critiqué sur sa constance, il est cette année la troisième option face aux perches des Toulonnais, derrière Serin et Paillague. Mais avec la gêne de Serin à la cuisse lors de l'échauffement et Paillague sur le banc, c'est bien West qui a pris la responsabilité des tirs au but.

Malheureusement pour lui, le Maori n'a pas été en réussite et n'a passé aucune de ses deux tentatives dans la rencontre... Toujours aucun point inscrit cette saison donc. Pour ce qui est de Jules Favre, ce fut plutôt différent. Propulsé buteur avec les différentes blessures et l'absence de Dillyn Leyds, l'ailier s'en est sorti avec un très honorable 4/5. Même si elles n'étaient pas "si compliquées", il a assuré, manquant tout de même un coup de pied dans ses cordes. Buteurs inhabituels, West et Favre ont vécu une drôle de soirée.

Le geste : Seuteni, bourré de talent

Ulupano Seuteni est plutôt un centre. Mais son replacement à l'ouverture depuis les blessures d'Hastoy, Popelin et Glynn est plutôt une réussite. En plus, en position d'ouvreur, le Samoan peut mettre en évidence sa grande palette technique. Il est un joueur frisson comme on dit. Remuant balle en main, il se mettait déjà en évidence à la douzième minute de jeu. Plaqué par Waisea, l'ancien bordelais parvenait à passer les bras pour offrir un caviar à Uini Atonio. Malheureusement pour les Rochelais, le pilier international commettait un en-avant proche de la ligne.

?️ "Quel talent ! C'est vraiment un drôle de joueur !"

Magnifique Ulupano Seuteni ? #SRRCT pic.twitter.com/rOktXLY45l

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) October 16, 2022

Mais ce n'était que partie remise pour Seuteni. Usant de son ingéniosité, il remarquait un petit trou dans l'arrière garde toulonnaise lors d'une attaque des siens. Le mal était déjà fait : petit coup de pied par-dessus qu'il récupérait et essai en suivant. Un geste de grande classe qui récompensait son gros match et qui offrait le succès aux locaux.

La stat' : premier essai pour Bastareaud cette saison

Ce fut un chemin aussi long que tortueux pour Mathieu Bastareaud. Gravement blessé aux deux genoux sous le maillot du LOU il y a presque un an, le troisième ligne pensait même arrêter le rugby. Mais finalement, l'appel du RC Toulon a tout changé et Bastareaud, remis sur pied, signait avec le club de la rade pour cette nouvelle saison. Désormais troisième ligne centre, il jouait face à Clermont, le premier match de sa nouvelle carrière. Face à La Rochelle, on prit peur pour le gaillard, qui se tenait la jambe après avoir été écrasé par les près de 130kg de Will Skelton.

Il est làààà le premier essai de Mathieu @BastaOfficiel depuis son grand retour en TOP 14 ! ??#SRRCT pic.twitter.com/24Qnb33QrJ

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) October 16, 2022

Grimaçant, l'ancien international se relevait tout de même, avant de participer à la touche des siens, à cinq mètres de la ligne adverse. Suite au lancer de Baubigny, il se retrouvait au cul d'un maul toulonnais... qu'il concluait en force ! Presque deux ans plus tard, il inscrivait à nouveau un essai en Top 14. Comme une libération.

La question : le plaquage d'Alainu'uese sur Picquette était-il légal ?

Peu après l'heure de jeu, La Rochelle était en possession du ballon dans les 22 mètres toulonnais. Dans sa position habituelle, Tawera Kerr-Barlow envoyait "péter" Rémi Picquette près de lui. Mais le deuxième ligne laissait échapper le ballon lors de sa course. Une course qui était stoppée (très) sèchement par un "bouchon" de Brian Alainu'uese. Picquette tombé à la renverse, le public de Marcel-Deflandre réclamait immédiatement une pénalité à l'encontre du toulonnais.

Greg Alldritt tombe des nues ??#SRRCT pic.twitter.com/3HQKj806AK

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) October 16, 2022

Revue à la vidéo par M. Brousset, l'action montrait Alainu'uese asséner un plaquage, apparemment, sans les bras sur Picquette. Mais après son visionnage, l'arbitre de la rencontre était clair : pas de pénalité contre Toulon et simple en-avant rochelais. Une décision qui a largement surpris Gregory Alldritt d'ailleurs. Dans un temps où la sécurité des joueurs est une priorité, ce plaquage méritait-il une pénalité selon vous ?