• Top 14 - La Rochelle - Thomas
    Top 14 - La Rochelle - Thomas
  • Top 14 - La Rochelle - Dillyn LEYDS
    Top 14 - La Rochelle - Dillyn LEYDS

Face à l'UBB, le Stade rochelais vise le podium

Par Rugbyrama
Le

TOP 14 - Pour sa dernière à Marcel-Deflandre en 2022, le Stade rochelais reçoit Bordeaux pour une rencontre entre deux équipes aux dynamiques opposées. Avec deux victoires acquises en Champions Cup et une 4ème place en Top 14, les Maritimes ont réalisé une bonne première partie de saison. Même si, à l'instar de certaines fins de match rochelaises, des aspects restent à corriger.

Expulsés du podium de Top 14 après la défaite à Jean-Bouin (27-14), la réception de l'UBB doit permettre aux Rochelais de recoller au trio de tête, composé du Stade toulousain, du Racing 92 et du Stade français. D'autant plus que, dans un Top 14 plus serré que jamais, où chaque défaite est synonyme de chute au classement, perdre à domicile est rédhibitoire. "Ca va être un match à quitte ou double, ça peut envoyer vers le haut du classement, mais ça peut aussi très vite aller vers le bas" déclairait Teddy Thomas en conférence de presse, à quelques heures du coup d'envoi.

Sur une série de sept victoires à domicile contre Bordeaux, le club de la caravelle aborde cette rencontre dans la peau du favori. Alors que le récent voyage à Dublin, qui s'est soldée par une victoire rochelaise face à l'Ulster (36-29), a laissé quelques traces, plusieurs cadres seront au repos face à l'UBB. Tawera Kerr-Barlow, Antoine Hastoy et Jonathan Danty seront ménagés, tandis que Gregory Alldritt, Uini Atonio et Will Skelton débuteront la rencontre sur le banc. Une rotation nécessaire entre les matchs de Champions Cup et de Top 14. "Il y aura des joueurs qui n'ont eu pour le moment que peu d'opportunités. Nous avons un effectif hyper compétitf, et dans ce genre de période, on a besoin de tout le monde" expliquait Ronan O'Gara, lui aussi présent en conférence de presse.

Top 14 - La Rochelle - Dillyn LEYDS
Top 14 - La Rochelle - Dillyn LEYDS

Un besoin de constance

Mal récurrent des Maritimes ces dernières semaines, les fins de rencontre sont trop rarement à leur avantage. Dernière exemple en date, la victoire face à l'Ulster en Champions Cup (36-29). Devant de 29 points à la pause, les Rochelais ont vu les Irlandais réduire l'écart en deuxième période en inscrivant quatre essais. "On a peut-être vu les 40 meilleures minutes de l'année et ensuite les 40 plus mauvaises, confiait Romain Sazy, le deuxième ligne et capitaine du Stade rochelais. On se relâche en deuxième mi-temps, on est moins précis, trop indiscipliné, c'est à corriger pour les prochaines échéances." Des propos corroborés par ceux de Ronan O'Gara : "Encaisser quatre essais en seconde période c'est beaucoup trop. Les 40 premières minutes étaient très bonnes, il faut maintenant corriger les déficiences en fin de match. "

Si la rencontre face à l'Ulster a souri aux Maritimes, le scénario rappelle les deux dernières défaites du Stade rochelais, face à la Section paloise (38-21) et au Stade français (27-14). Dans le coup jusqu'à la pause (17-14 pour Pau et 15-14 pour les Parisiens), la bande à Gregory Alldritt avait ensuite sombré en deuxième période et laissé échapper de précieux points. Une erreur à ne pas répéter contre l'UBB qui, malgré son début de saison délicat, reste un sérieux client.

Par Philippe Girardie