• Enzo Sanga - Brive
    Enzo Sanga - Brive

Essai à la 89ème minute, Gillham en pleurs... Retour sur la folle fin de match de Brive-Clermont

Le

TOP 14 - Après neuf défaites de rang, le CAB a signé une victoire qui fera date ce vendredi soir face à Clermont sur le score de 20-16. Les Corréziens ont arraché les quatre points du succès à la 89ème minute de jeu. Retour sur une fin de rencontre dont on se rappellera longtemps.

Parfois, la bravoure de quinze hommes peut faire basculer une situation qui devenait plus que critique. Imaginez un peu, à quatre secondes de la fin du temps réglementaire, les Clermontois avaient le ballon dans les mains. Baptiste Jauneau se préparait déjà à taper le cuir en touche et lever les bras aux ciel, sauf que Nico Lee a réussi à gratter le ballon.

Il ne le savait pas encore, mais le centre sud-africain a fait naître une séquence qui restera dans les annales en Corrèze. Pendant 50 secondes, les joueurs du duo Mela-Péjoine vont tout d’abord jouer dans leurs 22 mètres, sans vraiment trouver d’espace. Il faut attendre une faute largement évitable de Fritz Lee dans un ruck pour trouver de l’avancée avec une pénaltouche.

Quelques secondes plus tard, on se retrouve dans les vingt-deux mètres auvergnats avec des Brivistes survoltés et tout d’un coup remplis d’espoir à l’idée de mettre fin à une série de neuf défaites de rang (sept en Top 14, deux en Challenge Cup).

Les Clermontois ont cru à la victoire… en vain

Trois minutes après la fin du temps réglementaire, on se demandait bien ce que cette partie pouvait bien encore nous réserver comme surprise. Et pourtant. Les Clermontois ont tout d'abord bien cru assurer les quatre points à la suite d’une défense héroïque. Mais alors que l’ASM savourait dans son coin son succès, l’arbitre central Thomas Charabas a appelé la vidéo. Nouveau chapitre.

Épuisé d’émotions, Arnaud Mela est revenu sur l’épatante victoire du CA Brive sur Clermont, arrachée à la 89ème minute de jeu. L’entraîneur principal corrézien a notamment loué le courage de ses hommes. ⚫️⚪️https://t.co/33SNBAmbOX

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 24, 2022

Dans l’oeil du cyclone, Irae Simone. Le centre australien est sanctionné pour un plaquage sans les bras, et tout rebascule. Pénalité pour Brive, vingt mètres en face des poteaux. Mais que faire pour le CAB ? Arnaud Mela veut les trois points, les joueurs décident d’aller en touche pour tenter de s'imposer et ne veulent pas se contenter de deux unités. "J’ai déjà été à la place de Saïd (Hirèche), j’ai déjà regardé mon entraîneur, a avoué Arnaud Mela en fin de rencontre. Je sentais que les potes avec moi étaient prêts à y aller. Je leur reproche des fois quelques manques de courage dans certaines situations et ce vendredi je suis très fier d’eux et de voir ce stade. Moi je voulais prendre les trois points mais ils les ont portées comme on dit (rires)…" L'ancien deuxième ligne international n'aura presque jamais été si heureux de ne pas être écouté.

Papali’i, le retour fracassant

L’impensable est donc en train d’arriver dans une enceinte briviste transformée en chaudron dans les dernières secondes. Petit point chrono', nous sommes désormais à la 88ème minute, et le staff corrézien décide de faire revenir Abraham Papali’i. Le numéro huit était sorti au cours de la première période, avant donc de revenir pour l’ultime action de la rencontre.

Le jeune talonneur du CAB, Aymeric Tronc, ne tremble pas, assure son lancer et le ballon porté néo-aquitain prend forme à cinq mètres de la ligne de Clermontois dominés. Au bout du maul, Abraham Papali’i. Le Samoan est emporté dans l’en-but avec une dizaine de ses coéquipiers et offre la victoire à Brive, Amédéé-Domenech peut exploser.

? INCROYABLE FIN DE MATCH ! ?

Ils sont allés la chercher ! Les Brivistes mettent fin à une série de 7 défaites consécutives en s'imposant contre Clermont à la toute dernière seconde ! #CABASM pic.twitter.com/pcgNjYH4s8

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) December 23, 2022

Les images parlaient d’elles-mêmes. Les remplaçants entrent sur la pelouse, Simon Gillham en pleurs dans les tribunes aux côtés de Patrice Collazo… Brive a peut-être fait basculer sa saison ce vendredi 23 décembre. Avec ces quatre points, les Corréziens reviennent à une petite unité de Perpignan, treizième.