• Top 14 - Léo Coly (Montpellier) face à l'Aviron bayonnais
    Top 14 - Léo Coly (Montpellier) face à l'Aviron bayonnais
  • Top 14 - Yann David (Bayonne)
    Top 14 - Yann David (Bayonne)

À 14, Montpellier se sort du piège bayonnais avec le bonus offensif !

Par Paul Arnould
Le | Mis à jour

TOP 14 - Le MHR a enregistré une troisième victoire consécutive lors de la 11ème journée du Top 14 face à Bayonne (35-14). Rapidement en infériorité numérique après le carton rouge contre Verhaeghe, les Montpelliérains ont pris le meilleur contre Bayonne et valident le gros coup réalisé à Toulon avant la trêve.

L'affiche entre Montpellier et Bayonne promettait un vrai choc, entre le sixième du Top 14, Bayonne, en déplacement sur le terrain du MHR, septième avec deux petits points de retard. Un affrontement de champions entre celui du Top 14 et le vainqueur de la Pro D2, certes déséquilibré sur le papier si l’on prend les ambitions des deux clubs et les effectifs à disposition, mais un vrai choc néanmoins car les Bayonnais ont montré sur le premier quart du championnat qu’ils étaient au niveau et même capables de déstabiliser les plus grosses écuries (Toulouse, La Rochelle, Clermont). Dès les premières minutes, ce duel a pris une autre tournure avec un nouveau carton rouge suite à un déblayage dans la tête.

Tous les scores du multiplex de Top 14 ! Avec la fessée rochelaise face à Castres !

Tous les comptes rendus > https://t.co/1WWjkxcy41 pic.twitter.com/YfSrBxETh4

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 26, 2022

La deuxième ligne du MHR Florian Verhaeghe était exclu et mettait à mal une prometteuse rencontre. Mais au courage et grâce à une confiance retrouvée lors des dernières rencontres, les joueurs de Philippe Saint-André se sont sortis du piège bayonnais (35 à 14). Portés par le retour du demi de mêlée Léo Coly et du centre Geoffrey Doumayrou, les champions de France ont même décroché le bonus offensif et s’installent dans le haut du classement. L’Aviron, dont l’objectif numéro un reste le maintien, aura à cœur de réagir dans une semaine à domicile contre Lyon.

Montpellier avec de la ressource

Cinq minutes, le temps de voir un MHR déjà entreprenant et proche de l’en-but. Mais sur un déblayage virulent et dangereux de Florian Verhaeghe, Jonathan Gasnier n’eut pas d’autre choix que d’exclure le deuxième ligne. Cinq minutes et le MHR se mettait dans de beaux draps. Car en face, Bayonne refusait de se mettre en danger dans son camp et grâce au pied de Lopez et Germain, prenait le meilleur en matière d’occupation. En infériorité numérique, les Cistes peinaient à emballer le match ce qui faisait les affaires des Basques.

Qui étaient d’ailleurs les premiers à se montrer décisifs, avec l’essai de Bogado. L’ailier argentin, à l’origine de l’action après une bonne récupération d’un jeu au pied de pression, en était également à la conclusion suite au gros travail de perforation de David. Une première période où les Bayonnais ne se mettaient jamais en danger. Très juste à défaut d’être emballants, les promus se montraient sérieux. Jusqu’à cette dernière action où au lieu de dégager en touche, ils choisissaient de relancer.. et se faisaient contrer suite à un ballon échappé.

Top 14 - Yann David (Bayonne)
Top 14 - Yann David (Bayonne)

Quelques dizaines de mètres plus loin, Léo Coly, de retour après cinq semaines d’absence, permettait au MHR de prendre le score avant la pause (13-8). Qu’en serait-il de ce match si les Basques avaient dégagé en touche ? On ne le saura jamais. En tout cas, au retour des vestiaires, les deux équipes prenaient encore moins de risques. Beaucoup de jeu au pied dans cette rencontre et les promus qui semblaient même prendre l’avantage physiquement. Gaëtan Germain permettait même à l’Aviron de reprendre le score 14 à 14 à la 56ème minute.

Un carton jaune qui fait mal à Bayonne

Mais à 15 minutes du terme, sur un énorme contre-ruck des Montpelliérains, l’ailier Baget se mettait à la faute et écopait d’un carton jaune. Sur l’action, l’arrière et buteur Gaëtan Germain se blessait au genou et devait laisser ses coéquipiers. Un vrai tournant dans ce match car sur l’action suivante, Ben Lam faisait (enfin) parler toute sa puissance en concluant un bon petit côté fermé. Le début de la furia montpelliéraine ! Les champions de France, enfin à quatorze contre quatorze, marquaient de nouveau cinq minutes plus tard grâce à Tisseron après un turnover suite au bon arrachage de Bécognée.

L’arrière du MHR inscrivait même un doublé quelques instants plus tard, tout en malice suite à la passe au pied de Foursans, le remplaçant à l’ouverture de Carbonel. Au final, un succès bonifié 35 à 14, complètement inespéré pour le MHR, qui permet à l’équipe de Philippe Saint-André d’enchaîner avec une troisième victoire consécutive.

Pour les Basques, le défi s’est avéré trop ardu Basques cet après-midi et la montagne trop haute à gravir. L’effet de surprise disparu, ce match de reprise fut difficile pour les Bayonnais qui n’ont pas semblé retrouver les automatismes et la grosse défense entraperçus depuis plusieurs semaines. "Il est plus intéressant, après une coupure, de débuter à l’extérieur. C’est un constat", expliquait cette semaine Grégory Patat. Nul besoin de s’inquiéter donc pour les Basques, toujours souverains à domicile cette saison, et qui retrouveront Jean Dauger dans une semaine pour poursuivre leur sans-faute face au Lou.