Midi Olympique

Gailleton : "Difficile de ne pas stresser"

Gailleton : "Difficile de ne pas stresser"
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 20/09/2022 à 09:17Mis à jour Le 20/09/2022 à 09:25

TOP 14 - Le trois-quarts centre de la Section paloise Émilien Gailleton a fait ses grands débuts dans la cour des grands face au Stade toulousain. L’ancien agenais, 19 ans, a disputé l’intégralité d’une rencontre dont il se souviendra toute sa vie. L'international avec les moins de 20 ans raconte comment il a vécu son premier match en Top 14.

Que retenez-vous de votre premier match en Top 14 ? Avez-vous eu des difficultés à trouver le sommeil après cette victoire face à Toulouse ?

J’étais nerveux pour ma première en Top 14, même si j’ai essayé de l’aborder comme n’importe quel match, mais c’était une belle affiche, avec le Stade toulousain à 21 heures dans un stade du Hameau plein. C’était difficile de ne pas stresser. Avec la victoire, j’ai tout relâché et je suis super content.

Quand avez-vous appris que vous alliez débuter cette rencontre ?

Sébastien Piqueronies me l’a dit tôt dans la semaine pour que je me prépare en conséquence. C’était une surprise, je ne m’y attendais pas même si je me prépare toutes les semaines pour jouer. Mais faire mes débuts lors de cette affiche, je vais m’en rappeler toute ma vie. Avec la victoire, c’est encore plus beau.

Pourquoi étiez-vous surpris ?

La saison pourrait être longue pour moi si jamais je suis encore retenu avec les U20. Cela pourrait me permettre de disputer une éventuelle cCoupe du monde en fin de saison. Il ne fallait donc pas précipiter les choses et je ne pensais pas démarrer aussi tôt. Je suis super content d’avoir pu faire ma première dès la troisième journée. Ça m’a permis de goûter un peu à ce championnat qui est quand même différent du Pro D2, notamment au niveau de l’intensité. Même si le match était un peu haché, j’étais dans le dur physiquement. Avec le stress, j’ai été vite essoufflé en début de match. Après, j’ai trouvé mon second souffle et ça allait mieux. Mais j’ai bien dormi la nuit d’après.

Tournoi des 6 Nations U20 2022 - Émilien Gailleton (France) face à l'Irlande

Tournoi des 6 Nations U20 2022 - Émilien Gailleton (France) face à l'IrlandeIcon Sport

Comment vos coéquipiers vous ont-ils préparés à cette grande première ?

Jale Vatubua m’aide beaucoup depuis que je suis arrivé. On parle beaucoup et, sur le terrain, il me donne énormément de conseils. C’est vraiment chouette, d’autant plus que l’on joue à côté sur le terrain. J’ai senti que tout le monde m’encourageait. C’était rassurant d’avoir des joueurs qui savent que faire sa première n’est jamais facile. Ils m’ont répété de prendre du plaisir.

Vous êtes impliqués sur le premier essai de Jack Maddocks. Est-ce que cette passe décisive vous a permis de vous libérer ?

Je ne sais pas comment j’arrive à faire cette passe (rires). Mais ça m’a libéré surtout que nous prenons le score avec cet essai qui est assez beau. La communion se fait alors avec le public. Ça m’a lancé dans le match.

Avec vos débuts tonitruants à Agen la saison dernière, vous avez été une des attractions du dernier marché des transferts. Était-ce une pression supplémentaire en ce début de saison ?

Pas du tout. Je me suis mis une bonne pression pour bien réussir mes débuts en Top 14. Mais, je n’ai pas vécu les choses comme ça car je n’ai pas encore fait mes preuves. J’estime avoir fait une saison correcte en Pro D2 mais je ne suis en aucun cas une grande révélation. Je ne me dis pas que je devais confirmer quelque chose car je n’ai encore rien prouvé.

Un premier match avec un premier succès face au Stade toulousain, cela doit vous donner envie d’enchaîner ?

Je signerais direct pour jouer tous les samedis mais il ne faut pas brûler les étapes. Sébastien m’a toujours dit que je jouerais si j’étais prêt physiquement et mentalement. La saison va être très longue et j’ai encore besoin de progresser. Je suis en train de regarder la vidéo et je n’ai pas été fou. Pour une première, ça peut être bien mais il faut relativiser. Personnellement, je ne fais pas un match exceptionnel. Je ne touche pas énormément de ballons et je ne suis pas déterminant en défense. Heureusement, toute l’équipe a fait un grand match collectivement.

Contenus sponsorisés