• Top 14 - Charles Ollivon (Toulon) à la réception d'un ballon haut contre le Stade français
    Top 14 - Charles Ollivon (Toulon) à la réception d'un ballon haut contre le Stade français

Des Toulonnais pragmatiques étouffent le Stade français

Le | Mis à jour

TOP 14 - Dans un drôle de match, le RC Toulonnais a renversé le Stade français (12-17). Les Varois ont réussi à inverser une tendance très défavorable peu avant l’heure de jeu (menés 9-0). Un essai bien amené pour Gigashvili les a remis en selle. Et pour finalement décrocher un succès. Premier revers à domicile pour le Stade français.

Longtemps, cette rencontre entre le Stade français et le Rugby club toulonnais a été haché par les fautes de mains de part et d’autre. Et le bras de fer était plutôt en faveur des locaux, notamment en raison des réussites des buteurs. Dans le premier acte, Joris Segonds est impeccable (3/3) quand Baptiste Serin ne réussit pas à régler la mire (0/1). Cette première période est cadenassée, verrouillée. Les joueurs des deux équipes se font la guerre dans les rucks, se montrent très vigilants en défense et ne laissent donc que peu d’espaces.

Les Varois concèdent notamment deux pénalités sur des ballons repris devant après des en-avants aériens. Surtout, ils ont des difficultés à bien développer leur jeu lorsqu’ils veulent tenir le ballon, la faute notamment à des montées défensives agressives et bien senties des Parisiens. A la pause, le Stade français mène ainsi 9-0 devant le Rugby club toulonnais.

? Des Toulonnais pragmatiques étouffent le Stade français

Le film du match ? https://t.co/7G5CSZlpQW pic.twitter.com/zu95LpS4J4

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 26, 2022

Dans le deuxième acte, les Toulonnais trouvent des solutions en jouant plus autour des rucks. Mais ils continuent tout d’abord à avoir un jeu au pied défaillant. Baptiste Serin manque une nouvelle pénalité (45e) et Ihaia West ne trouve pas la touche sur deux pénalités récupérées. Alors que la 55e minute se profile, les visiteurs ont du mal à contrecarrer le plan très simple et efficace des Parisiens qui mettent la pression sur leurs adversaires puis capitalisent sur leur indiscipline.

Une action clé et un pack dominateur pour le RCT

A la 56e minute, vient sûrement le tournant du match. Sur un mouvement démarré du côté gauche du terrain, Maëlan Rabut est victime d’un plaquage haut de Giorgi Melikidze (le pilier récolte un jaune sur cette action), les Toulonnais trouvent sans cesse de l’avancée, multiplient les passes avec Aymeric Luc puis Baptiste Serin, progressent par Jiuta Wainiqolo et gèrent même cette avancée avec Jérémy Sinzelle. Les avants arrivent au soutien et Beka Gigashvili boucle en force, marquant le premier essai de la soirée (56e). Les Varois viennent de recoller et profitent de leur supériorité numérique pour passer devant au tableau d’affichage sur une pénalité de Baptiste Serin (62e).

Les Varois s’appuient aussi sur leur mêlée pour enfoncer le clou et complètement renverser le cours de cette partie. Derrière son pack dominateur, Facundo Isa progresse, Charles Ollivon relaie puis son compère argentin de la troisième ligne reprend le ballon et finit en force (9-17, 67e). A la sirène, ce sont les joueurs du Stade français qui profitent d’une dernière échappée de Giovanni Habel Kuffner pour récupérer une pénalité. Que passe l’impeccable Joris Segonds pour prendre le bonus défensif. 12-17. Premier revers à domicile cette saison pour le Stade français qui reste tout de même 4e au classement avant les rencontres de dimanche. Et bonne opération pour le RCT, qui revient à la 5e place à une longueur… du club parisien. A l’issue d’un scénario vraiment renversant ce samedi soir.