• Top 14 - David Darricarrère (Castres)
    Top 14 - David Darricarrère (Castres)

Darricarrère : "Les joueurs se sont fait confiance"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Présent en conférence de presse, après la victoire du Castres olympique contre la Section paloise, l’entraîneur des arrières tarnais a souligné le caractère de son équipe face à des visiteurs accrocheurs, pour arracher la victoire dans les derniers instants de la partie.

David, le soulagement doit être grand après cette victoire ?

Oui (rires), très heureux de prendre quatre points aujourd’hui, parce que ce n’était pas un match facile contre une très belle équipe de la Section paloise. Ils nous ont mis en difficulté jusqu'au bout, mais on a montré énormément de caractère, pour l’emporter à la fin et ça, c’est le plus important.

Grâce à son essai en fin de rencontre, Botitu a permis à Castres de conserver sa série d'invincibilité à Pierre-Fabre !

Pour jouer > https://t.co/tZyXBBfBUn pic.twitter.com/zxhzZVlmXG

— La Grande Mêlée TOP 14 (@lagrandemelee) December 4, 2022

C’est ce caractère qui avait manqué à La Rochelle ?

Non, je ne pense pas, ce n’était pas du tout la même physionomie, ça n’a jamais été serré comme ça à la Rochelle. Aujourd’hui, c’était serré, on sentait que le match pouvait basculer d’un côté ou de l’autre, mais ce caractère, cette détermination, de toujours vouloir rester invaincu à Pierre Fabre c’est ce qui a fait la différence à la fin, sur cette dernière action.

Vous avez senti de l’inquiétude durant cette partie ?

Non plus de la fébrilité, car on travaille très bien aux entraînements et que les jours de matchs il y a une forme de pression qui s’installe. On essaye de l’évacuer rapidement et de rentrer rapidement dans le match. Aujourd’hui, on a ce petit coup du sort avec cette interception, on a aussi deux ou trois actions positives, mais qu’on vendange à la fin ce qui montre que la confiance n’est pas forcément au rendez-vous.

Pau vous a bousculé aujourd’hui…

Oui, ils avaient pris les devants parce qu’on n'arrivait pas à tenir le ballon, et qu’on faisait trop de fautes. Ils ont été dangereux tout le match, mais on avait le dos rond, remis de l’ordre dans notre rugby pour pouvoir inverser la pression et marquer à la fin.

Castres s'en sort au bout du suspense face à Pau ! ?

Le film du match > https://t.co/DGxXnKNEaJ#COSP pic.twitter.com/iA5cVGTSKw

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 4, 2022

Sur cette dernière pénalité, vous auriez pu jouer le nul... Comment ça s’est décidé d’aller en touche ?

Les joueurs se sont posé la question, nous de notre côté non, on leur avait demandé la touche. Après ils prennent leur responsabilités aussi, sur ce coup ils se sont fait confiance et ils ont eu raison. Cette action va déclencher ce petit surplus de confiance qui débouche sur cet essai victorieux. Dans les matchs précédents, on avait perdu beaucoup de points dans les dix dernières minutes, aujourd’hui ça nous a souris.

Pour vous le point de bascule dans ce match, c’est cet essai refusé à la Section ?

Oui, il y a cette action mais il reste encore du temps à ce moment. Le sauvetage de Filipo (Nakosi, NDLR) qui ne lâche rien, qui va chercher le joueur du bout de la chaussure, ça c’est un signe peut être. Puis il y a le fait de remettre aussi la main sur le ballon, de mettre les Palois à la faute, c’est ce qui nous a permis de gagner aujourd’hui à domicile.

Benjamin Urdapilletta est sorti sur blessure ?

Oui, il a eu un petit problème musculaire, il a préféré sortir pour ne pas prendre de risque. On va faire des examens maintenant pour voir ça.

Dans un match disputé jusqu’au bout, ce sont les Castrais qui se sont imposés sur le score de 26-22, et sont toujours invaincus à domicile. L’ailier Filipo Nakosi a été déterminant dans ce succès.

Le baromètre ??> https://t.co/DmvH6sHA34 pic.twitter.com/YLBYJc0oZh

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 4, 2022

Par Ghyslain Le Roy