• Top 14 - UBB - Christophe Urios
    Top 14 - UBB - Christophe Urios

UBB : Urios démis de ses fonctions avec effet immédiat !

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Christophe Urios a été démis de ses fonctions de manager de Bordeaux-Bègles, selon L'Équipe. Laurent Marti a donc pris la décision de se séparer de son entraîneur en poste depuis l'été 2019. Yannick Bru, l'ancien manager de Bayonne, est cité pour succéder à Christophe Urios. Une piste interne est également à l'étude.

La bombe à retardement a finalement explosé. Christophe Urios a été démis de ses fonctions ce mardi matin, selon les informations de L'Équipe. Une bombe à retardement car Sud-Ouest révélait déjà la semaine passée qu'un départ du manager bordelais avant la fin de la saison n'était pas exclu. Laurent Marti, le président de l'UBB, a donc décidé de clore l'ère Urios, débutée à l'été 2019, avec comme principaux faits d'armes, deux qualifications en demi-finale du Top 14 (2021 et 2022). Arrivé en provenance de Castres, Urios a vite fait de l'équipe bordelaise une machine à gagner lors de la saison 2019-2020, malheureusement conclue en mars à cause de la pandémie de Covid-19. La saison suivante, l'UBB a finalement obtenu son ticket pour les phases finales, avec une quatrième place à l'issue de la saison, et une défaite en demi-finale contre Toulouse.

Christophe Urios a été démis de ses fonctions de manager de Bordeaux-Bègles, selon L'Équipe. Laurent Marti a donc pris la décision de se séparer de son entraîneur en poste depuis l'été 2019.

Plus d'infos > https://t.co/z58YqUXYg7 pic.twitter.com/96xYIEXAlo

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 15, 2022

En phase ascendante, Bordeaux-Bègles a finalement stagné à ce niveau de la compétition la saison dernière, éliminé par le futur champion montpelliérain, dans un contexte tendu, marqué par les déclarations d'Urios à l'encontre de Matthieu Jalibert et Cameron Woki, auteurs d'une fin de saison moyenne. Ce dernier partira d'ailleurs avec fracas de la Gironde pour le Racing 92. Onzième au classement, et minée par une dernière contre-performance sur la pelouse de Pau (défaite 33-7), l'UBB réalise un début de saison en-deça des attentes de son président. Assez pour se séparer de l'ancien manager castrais.