• Top 14 - Adrea Cocagi, centre de Castres contre Clermont
    Top 14 - Adrea Cocagi, centre de Castres contre Clermont

Castres, toujours aussi impérial à Pierre-Fabre, domine Clermont

Le | Mis à jour

TOP 14 - Face à une équipe de l’ASM réduite à 14 en fin de rencontre, Castres a signé un nouveau succès (26-22) devant son public, revenant par la même occasion à hauteur de son adversaire au classement à la sixième place. Le CO, plus efficace et qui a eu une meilleure gestion du vent, s’impose grâce à son réalisme.

Le carton rouge sorti contre Arthur Iturria à la 69e minute pour une charge à l’épaule sur l’adversaire a-t-il été fatal pour l’ASM dans ce duel ? Si les Clermontois étaient déjà menés, ils ont pourtant longtemps conservé espoir dans une partie où ils n’ont cependant jamais mené. Prime à l’opportunisme donc du côté du CO, capable de priver son adversaire du moindre espoir quelques instants après ce carton, avec un Benjamin Urdapilleta bien servi par Julien Blanc en sortie de mêlée (75e).

Clermont est tout de même parvenu à arracher un point de bonus défensif après la sirène, grâce à de la détermination sur une mêlée pourtant en faveur des Tarnais, et débouchant sur une pénalité profitant à Jules Plisson (84e). Les Auvergnats pourront surement regretter ces 5 points laissés au pied par Anthony Belleau plus tôt dans la partie, moins bons face aux poteaux que Benjamin Urdapilleta (auteur d’un 5/6) qui a mieux géré un vent plutôt capricieux du côté de Pierre-Fabre.

??????????
Nos Olympiens continuent leur sans faute à Pierre Fabre avec une nouvelle victoire face à l'ASM sur le score de 26-22 !
Merci la #TeamCO ! ???? ???????? ??⚪#TeamCO #TousEnsemble #COASM pic.twitter.com/geUt3gVdNn

— Castres Olympique (@CastresRugby) October 29, 2022

Le réalisme du CO fait la différence

Secteur clé de cette partie, la discipline qui a été plus propre du côté de Castres, pourtant parfois coupable de scories, et du ballon aussi durant le premier acte… Ce qui n’a pas empêché Gaëtan Barlot de lancer les débats suite à un jeu au pied manqué de Naqalevu (27e), et en période de supériorité numérique après le carton jaune contre Kubriashvili (20e). Mais l’ASM est restée concentrée, sans complexe à l’image du premier essai en TOP 14 du jeune demi de mêlée Baptiste Jauneau, en sortie de ruck tel un avant (35e).

Ayant dégainé le premier, breaké surtout, le CO a la possibilité de pouvoir gérer au retour des vestiaires en s’appuyant sur sa défense. Pour autant, Cheikh Tiberghien trouve à son tour la faille, là encore sur une phase de contre sur une tentative de dégagement (60e). Avec un écart de 7 points à l’entame des 20 dernières minutes tout restait possible, mais ce rouge d’Iturria a fait basculer une partie que même l’essai de pénalité (78e) – suivi d’un jaune contre Blanc auteur d’une faute en zone de marque – n’a pu refaire basculer.

Et la belle opération est pour le CO qui continue de grimper au classement, mais qui ne peut doubler l’ASM, en raison de cet important point de bonus.