• Top 14 - Louis Carbonel (Montpellier) débutera face à Toulouse
    Top 14 - Louis Carbonel (Montpellier) débutera face à Toulouse

Carbonel : "Ce sera à Toulon mais, ce qui m'importe, c'est mon équipe"

Le

TOP 14 - Montpellier a enfin mis un terme à sa série de quatre défaites consécutives en s'imposant difficilement contre le Stade français (23-19) ce samedi. Un soulagement pour son ouvreur Louis Carbonel, déçu de n'avoir pas été retenu dans le groupe élargi du XV de France, et qui s'apprête à vivre un retour fort en émotions à Toulon la semaine prochaine.

L'essentiel était-il la victoire face au Stade français, peu importe la manière ?

Oui, l'essentiel était vraiment de gagner. Nous étions sur une série de défaites. Au niveau du moral, c'était compliqué, il ne faut pas se le cacher. Ce n'était pas très joli sur ce match, nous avons loupé pas mal de choses, mais le plus important était la victoire.

Quand vous voyez cette dernière pénalité adverse taper le poteau et retomber dans les bras parisiens avec une séquence ensuite devant votre en-but, vous dites-vous que vous êtes maudits ?

C'est vrai. On avait l'impression, en ce moment, que tout était un peu contre nous. Ça tombe souvent au dernier moment, mais en notre défaveur. Là, on a réussi à l'emporter et je pense qu'il y avait quand même un en-avant sur cette action. Donc, s'il y avait eu essai, il y aurait peut-être eu la vidéo. Le principal, je le répète, c'était de gagner. On a souffert et ça fait du bien, déjà pour le classement.

Zach Mercer et Yacouba Camara, extrêmement sollicités dans le jeu au près, ont été les détonateurs de Montpellier lors de la courte victoire face au Stade français ?https://t.co/1HEF3ffaaK

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 29, 2022

Aviez-vous senti le doute envahir le groupe ?

Oui. Quand tu es à l'ouverture, tu sens pas mal de choses. Par rapport au début d'année, je sentais ce doute qui s'était installé. Pourquoi ? Je ne sais pas. Peut-être parce que ce groupe a vécu tellement de beaux moments l'an dernier. Le fait que ça marche un peu moins bien, on se pose d'autant plus de questions. Cela s'est vu sur ce match mais ça fait partie d'une saison. Il fallait vraiment gagner.

Et casser cette série de quatre défaites...

J'espère qu'on l'aura fait pour retrouver la confiance. Il fallait renouer avec la victoire. [...] On doit tous élever notre niveau de jeu et notre investissement sur le terrain en match parce qu'il en faut plus. Notre équipe est attendue de partout et doit être encore meilleure.

Ce match est maintenant passé, pouvez-vous penser au prochain à Toulon qui sera particulier pour vous ?

J'aurai beaucoup de plaisir à jouer face à mes anciens partenaires. J'espère surtout que nous serons prêts et qu'on règlera ce qui n'a pas été sur ce match et depuis quelques rencontres. On doit se dire les choses pour aborder ce rendez-vous à Toulon de la meilleure des manières. Derrière, il y aura les vacances. Donc, pour repartir sur une bonne note, ce serait sympa de faire un bon match.

Vous allez en entendre parler toute la semaine. Comment allez-vous la vivre ?

Comme chaque semaine. Oui, ce sera à Toulon mais, ce qui m'importe, c'est mon équipe, la manière dont va jouer mon équipe, comment on va se préparer mentalement aussi. Parce que, quand tu vas à Toulon, c'est toujours difficile. C'est un endroit qui est spécial. J'espère qu'on aura les dents qui traînent par terre.

Vous avez beaucoup joué depuis le début de saison. Sentez-vous la fatigue ?

On la ressent physiquement et mentalement avec l'accumulation et la pression. Mais je suis jeune, j'arrive à bien assimiler cet enchaînement. J'essaye d'optimiser mes plages de récupération.

Vous avez vécu une déception en n'étant pas appelé dans le groupe des 42 joueurs pour la tournée d'automne. Comment avez-vous géré la frustration ?

C'est toujours mieux de jouer pour évacuer certaines frustrations et certaines déceptions. Ce qui m'importe vraiment, et je l'avais déjà dit en début de saison, c'est mon équipe. C'est grâce à tout le monde ici que j'aurai peut-être un jour une nouvelle opportunité. Je suis concentré sur la vie de club aujourd'hui. Cela fait du bien de basculer sur de nouvelles choses pour en oublier certaines autres.