• Top 14 - Pierre-Henry Broncan (Castres)
    Top 14 - Pierre-Henry Broncan (Castres)
  • Top 14 - Baptiste Delaporte (Castres) contre Lyon
    Top 14 - Baptiste Delaporte (Castres) contre Lyon

Broncan sur le départ de Delaporte : "Aujourd’hui, les joueurs c’est comme les voitures à l’argus"

Le | Mis à jour

TOP 14 - Ce lundi, le Midi Olympique a annoncé dans ses colonnes le départ du CO de Baptiste Delaporte à l’issue de la saison. Le troisième ligne de 25 ans sera libéré de sa dernière année de contrat. Pierre-Henry Broncan a confirmé cette information ce mardi en conférence de presse. Le manager tarnais s’est exprimé à sa manière sur ce transfert et sur le monde du rugby actuel.

Pierre-Henry Broncan mâche rarement ses mots, et il l’a encore prouvé ce mardi. Le Midi Olympique a rendu publique l’information, confirmée par le manager du CO, Baptiste Delaporte ne sera plus un joueur du Castres olympique la saison prochaine. Pourtant sous contrat jusqu’en 2024 avec le club qu’il a rejoint en 2013, le troisième ligne de 25 ans a récemment émis le souhait au staff bleu et blanc d’être libéré de sa dernière année de contrat. Une demande acceptée. "C’est sa volonté et non celle du club, a déclaré Broncan. C’est comme ça, nous n’avons pas d’énergie à perdre avec ça. Le groupe est focalisé sur la saison en cours et on compte énormément sur Baptiste, qui est un joueur important de notre équipe."

Top 14 - Baptiste Delaporte (Castres) contre Lyon
Top 14 - Baptiste Delaporte (Castres) contre Lyon

C'est donc un pur produit de la formation tarnaise qui va quitter le Tarn au mois de juin prochain. Baptiste Delaporte a découvert le Top 14 en 2017 avec le CO, sur la pelouse d’Oyonnax. Une rencontre qu’il a remportée sous les ordres de Christophe Urios. Depuis, il a gravi les échelons en équipe première pour être aujourd’hui un des cadres de l’effectif tarnais. Récemment, il a atteint la barre des 100 matchs en professionnel sur la pelouse de Lyon lors de la dixième journée de championnat. La prochaine destination du champion de France 2018 n’est bien évidemment toujours pas connue.

Après le déplacement à Lyon, Delaporte s'était exprimé dans nos colonnes : "On n'est que de passage, le club survit toujours ; mais j’ai la petite fierté de me dire que j’ai quand même laissé une empreinte et apporté ma pierre à l’édifice. 100 matchs, c’est beau quand même." Des mots qui prennent tout leur sens aujourd’hui.

"Le plus important, c’est le club"

On ne va pas se mentir, l’annonce de ce départ en a surpris plus d’un sur les bords de l’Agout. Et pourtant, Pierre-Henry Broncan se veut rassurant quant à la future perte de Baptiste Delaporte : "Le plus important, c’est le club. Baptiste est un enfant de Castres, mais c’est également un joueur parmi tant d’autres. À partir du moment où son transfert ne gêne pas le CO, il n’y a aucun problème."

Le technicien gersois a surtout confiance en ses jeunes, prêts à prendre une place plus importante dans le groupe : "Nous avons des éléments dans notre centre de formation qui sont performants en troisième ligne. Ils prendront de manière logique la place d’un joueur qui s’en va. Je ne suis pas inquiet."

Pour clôturer cette petite parenthèse transfert dans sa prise de parole, le manager tarnais a rappelé que ces départs anticipés étaient la loi du rugby professionnel, le tout en ajoutant : "Les joueurs c’est comme les voitures à l’argus, ils prennent des cotes et des décotes. Les rugbymen ont également des carrières courtes, donc quand un d’entre eux peut parfois prendre un peu plus d’argent ailleurs, autant qu’il y aille peut-être…" Voilà qui est dit.