Icon Sport

Brive empoche sa première victoire à domicile aux dépens de Bayonne

Brive empoche sa première victoire à domicile aux dépens de Bayonne
Par Rugbyrama

Le 01/10/2022 à 18:51Mis à jour Le 01/10/2022 à 19:44

TOP 14 - Défaits deux fois au Stadium municipal (contre Lyon et Montpellier), les Coujoux ont vaincu la malédiction face à Bayonne (25-22). Dans un match important pour le maintien, les Basques ont su trouver les ressources pour empocher un point de bonus défensif à la sirène.

Enfin, les supporters de Brive ont quitté le Stadium municipal avec le sourire. Après deux revers initiaux, les Coujoux ont fait respecter leur loi à domicile, devant des Bayonnais accrocheurs et qui peuvent nourrir des regrets. Grâce à ce succès, les Brivistes ferment le top 6 et prennent deux longueurs d’avance sur Bayonne (12e), en attendant les deux dernières rencontres de la 5e journée de Top 14 (La RochelleRacing 92 à 21h05, et Montpellier – Toulouse demain dimanche à 21h05). Sous la pluie corrézienne, les équipes ont offert deux périodes à deux visages. Dans le premier acte, les Brivistes ont été dominateurs. Et, il ne fallait pas arriver en retard lors de cet affrontement pour le maintien.

Peu après le coup de sifflet de départ, Brive a frappé le premier. Sur une merveilleuse diagonale au pied d’Olding, Muller a montré ses talents d’équilibriste. Avant de finir en touche, l’ailier argentin a passé le cuir à Laranjeira. Lancé, l’arrière du CAB a planté le ballon dans l’en-but (7-0, 3e). Avec une pénalité de plus, Brive s’était déjà donné de l’air (10-0, 20e). Féroces en mêlée fermée, les hommes de Davidson ont surpris les Bayonnais cet après-midi. Après une troisième faute sur ce secteur, Matis Perchaud a été sanctionné d’un carton jaune (23e). On pensait que les Basques étaient partis pour vivre un cauchemar.

Pourtant, en infériorité numérique, les équipiers de Machenaud ont fait montre caractère pour faire le dos rond et revenir à hauteur de leurs adversaires grâce au pied de Germain (10-3, 28e). Mais, à l’instar de leur début de rencontre, Brive a remis le pied sur l’accélérateur pour terminer en beauté cette première période référence. Après la sirène, Dolhagaray a décidé de jouer un coup de pied de pression. En filou, Vasil Lobzhanidze avait tout anticipé pour contrer et aplatir le deuxième essai juste avant le retour aux vestiaires (18-3).

Bayonne a de la ressource

Vexés, les hommes de Patat sont revenus sur le pré avec un goût de revanche. A la suite d’un bon travail de ses partenaires du paquet, Afa Amosa a fait parler sa puissance à cinq mètres de l’en-but (18-8, 42e). Avec seulement dix points d’avance, le public d’Amédée-Domenech a commencé à se tendre, en même temps que la pluie s’intensifiait. Les vieux démons étaient-ils en train de rattraper la bande à Voisin ?

Pour calmer l’angoisse, Sam Arnold a décidé de sortir de la boîte. Recruté en provenance du Connacht à l’intersaison, l’international irlandais a signé son premier essai en Top 14 à la suite d’un travail admirable de ses avants. Après la prise d'intervalle, il a résisté au retour de Lopez pour glisser dans l'en-but. Laranjeira a transformé l’offrande (25-8). Et, Brive se mettait à rêver d’un point de bonus offensif… C’était bien mal connaître le caractère des Basques.

Au terme de dix dernières minutes exclusivement en faveur des Bleu et Blanc, Van Jaarsveld, derrière un magnifique maul porté (25-15, 73e), et Uzair Cassiem, sur une superbe charge à la sirène, ont récompensé la pugnacité de tout un groupe (25-22, 80e+2). Tout le monde était satisfait au moment de quitter le pré d’Amédée-Domenech, au terme d'un match spectaculaire à six essais.

Contenus sponsorisés