Icon Sport

Muller : "Battre Castres à Pierre-Fabre est toujours un défi !"

Muller : "Battre Castres à Pierre-Fabre est toujours un défi !"

Le 22/09/2022 à 10:02Mis à jour Le 22/09/2022 à 10:03

TOP 14 – Après la défaite contre Montpellier, le CAB affronte le dernier finaliste du championnat, Castres. Un défi à la hauteur des Brivistes qui sont les derniers à s'être imposés à Pierre-Fabre. Pour l'occasion, l'ailier argentin Axel Muller devrait faire son retour dans le groupe.

Comment l'équipe a-t-elle basculé après la défaite subie contre Montpellier ?

C'était un match frustrant, c'est notre deuxième défaite à domicile déjà. Mais nous avons un groupe soudé, qui sait où il veut aller. Ce n'est pas parce que nous avons un mauvais résultat que nous allons lâcher. Lundi, nous avons revu les points à corriger avant le match à Castres, afin d'y aller pour chercher des points comme nous l'avons fait à Perpignan.

Vous comptez dans vos rangs beaucoup de blessés, et, de fait, de nombreux jeunes joueurs ont leur chance en ce début de championnat. Quel est votre rôle, à vous les plus expérimentés, auprès d'eux ?

Le Top 14 est un championnat très exigeant, et forcément il y a des blessures... On a un rôle très important, car comme vous l'avez dit nous sommes plus expérimentés. Nous devons mettre la barre haute pour les jeunes afin de leur montrer le chemin. Nous sommes exigeants avec nous-mêmes, donc on attend le même degré d'investissement de leur part.

Parmi les satisfactions des premiers matchs, il y a le fait d'être plus disciplinés. En quoi l'arrivée de Maxime Chalon est-elle importante ?

Maxime intervient auprès du groupe deux à trois fois par semaine. C'est une très bonne chose pour l'équipe. Il connaît tous les détails de chaque règle. Ça nous fait du bien. On fait souvent de la vidéo et des exercices pour mettre en évidence des points précis que nous ne faisons pas bien, et que l'on peut corriger. Parfois, la limite dans la règle est assez fine, et il nous aide à gérer ces détails. C'est un bon complément dans notre staff.

Après Montpellier, vous allez affronter l'autre finaliste du Top 14 de la saison passée. Qu'attendre de ce déplacement à Pierre-Fabre ?

Les Castrais sont capables de jouer aussi bien dans l'axe avec des porteurs de balle puissants, mais aussi sur la largeur avec des trois-quarts costauds et rapides. On connaît leur jeu. Nous avons bien joué là-bas les dernières saisons, mais ça ne veut rien dire. Chaque saison est différente. Nous sommes préparés et l'équipe va surtout se concentrer sur elle, s'appliquer sur ce qu'elle est capable de faire. Il faut être prêt pour aller faire un gros match à Castres.

Top 14 - Axel Muller (Brive) se fait plaquer par Tom Staniforth face à Castres en mars 2022

Top 14 - Axel Muller (Brive) se fait plaquer par Tom Staniforth face à Castres en mars 2022Icon Sport

Après ce déplacement à Castres, vous recevrez Bayonne. Le risque n'est-il pas de penser davantage à cette réception d'un concurrent direct ?

Nous ne pouvons pas penser à Bayonne encore. Les Castrais sont très forts, surtout à domicile. C'est une chance de pouvoir récupérer les points perdus à domicile. L'équipe doit être au niveau !

Vous avez pris trois points de bonus (un offensif et deux défensifs) lors des trois premières journées, est-ce une satisfaction ?

On le sait, tous les points de bonus vont compter à la fin de la saison. C'est sûr que c'est un côté positif, même si nous aurions préféré l'emporter deux fois à domicile. Nous n'en sommes qu'au début du championnat, mais il faut tenter de décrocher un maximum de points. Nous l'avons vu l'an dernier, ces bonus peuvent être importants.

Brive est la dernière équipe à s'être imposée à Pierre-Fabre, c'était le 22 décembre 2020. Quels souvenirs avez-vous de ce match ?

Le match que nous avons gagné à Pierre-Fabre en 2020 était exceptionnel puisque nous avions renversé le match en deuxième mi-temps. Nous avions mis six pénalités. Ce sont de bons souvenirs, mais ça reste du passé.

Ces dernières saisons, outre cette victoire, vous êtes passés très près l'an passé ou même il y a trois ans (défaites d'un et deux points). Comment expliquez-vous cela ?

Pour l'emporter là-bas, il faut avant tout être très disciplinés, mais aussi très bons dans tous les secteurs. Il n'y a pas de secret pour battre une équipe comme Castres. Nous avons bien analysé leurs points faibles pour appuyer dessus. L'équipe sait qu'elle est capable de s'imposer, il faut faire le nécessaire samedi.

À titre individuel, vous avez inscrit deux essais lors des trois derniers matchs à Castres. C'est une pelouse qui vous sourit...

C'est toujours bien de marquer (sourire), mais il faut toujours être à l'aide pour l'équipe que ce soit pour marquer ou pour délivrer une passe décisive. L'équipe sera toujours l'essentiel. Bien sûr que ça fait plaisir de marquer, mais il faut d'abord penser à faire un bon match, être prêt mentalement pour aider le groupe.

Le fait d'affronter une équipe invaincue depuis près de deux ans à domicile est-il une source de motivation en plus ?

Battre Castres à Pierre-Fabre est toujours un défi ! On sait qu'ils ont de bons résultats, qu'ils ont une belle équipe, mais c'est une motivation supplémentaire que de mettre fin à cette série.

Contenus sponsorisés